Dans la perspective de la fusion des ports de l'axe Seine souhaitée par l'Etat, Paris-Normandie évoque les mouvements des dirigeants plus ou moins polyvalents desdits ports qui, comme d'habitude, sévissent rarement dans la même affectation plus de 10 ans...

Avant la fusion, les ports de l’axe Seine entrent en période de transition

Paris-Normandie Publié le 13/03/2019 à 04:58 Mis à jour le 13/03/2019 à 04:58

https://www.paris-normandie.fr/actualites/economie/avant-la-fusion-les-ports-de-l-axe-seine-entrent-en-periode-de-transition-AA14724576

Ports. Arrivé au terme de son mandat, Nicolas Occis n’assure plus la direction générale du Grand port maritime de Rouen. Il est remplacé, en intérim, par son numéro 2, Pascal Gabet. Au Havre, Hervé Martel conserve son poste pour le moment.

Pascal Gabet succède à Nicolas Occis à la tête du Grand port maritime de Rouen (photo Haropa-Port de Rouen)

Pascal Gabet s’installe à partir de ce mercredi matin dans le fauteuil de directeur général du Grand port maritime de Rouen (GPMR). Il devient ainsi président du directoire par intérim, en attendant la nomination d’un nouveau président. Ingénieur en chef des Ponts, Pascal Gabet succède à Nicolas Occis, dont le mandat de directeur général du GPMR s’achevait hier soir. A la direction du port de Rouen, aucune indication ne filtre sur l’avenir de Nicolas Occis.

Hervé Martel en route vers Marseille ?

Les mandats des « patrons » des Grands ports se sont officiellement achevés hier soir. À Marseille par exemple, Chantal Helman est nommée présidente du directoire, où elle succède à Christine Cabau Woehrel, qui rejoint la CMA CGM, comme l’avait déjà fait, bien avant elle, en 2008, un ancien directeur du port du Havre, Jean-Marc Lacave (aujourd’hui président de Météo France).

Commentaire :

     Jean-Marc Lacave, c'est celui qui, en 2008, "voulait que la capacité de traitement des installations de Port 2000 passe de 2,6 millions de conteneurs à plus de 6 millions en 2015"... (L'Express-L'Expansion du 01/04/2008)

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/les-hommes-clefs-du-nouveau-port_1338363.html

     Voir aussi :

https://www.lesechos.fr/03/12/2004/LesEchos/19299-512-ECH_port-2000---le-grand-projet-du-havre.htm

http://www.lajauneetlarouge.com/article/le-port-du-havre#.Whn3jzeDOUk

https://www.usinenouvelle.com/article/le-havre-port-avance-du-grand-paris.N121728

     En 2018, Port 2000 n'a toujours pas atteint 3 millions de conteneurs... Manifestement, J.-M. Lacave avait vocation à devenir coach de "grenouille dans son bocal"...

    On notera que tous ces ingénieurs et hauts-fonctionnaires suivent des parcours professionnels plus ou moins stéréotypés et exercent des activités dans lesquelles ils n'excellent pas forcément...

À Marseille, la nouvelle directrice générale, Chantal Helman, était jusqu’à présent directrice générale adjointe en charge de l’administration et des finances. A Rouen, Pascal Gabet, numéro 2 du port, occupait jusqu’à hier un poste de directeur général adjoint en charge du chenal et de la navigation.

Et Le Havre ? Pas de changement pour le moment à la tête du Grand port maritime. Hervé Martel est renouvelé dans ses fonctions selon un arrêté ministériel en date du lundi 11 mars, publié hier au Journal Officiel. Par intérim, il continue d’assurer la présidence du directoire même si son nom, selon nos confrères du Marin, est cité pour succéder à Christine Cabaud Woehrel, à la direction du Grand port de Marseille.

Commentaire :

     Hervé Martel est de ceux qui prétendent que le trafic maritime de conteneurs du GPMH a atteint 3 millions d'EVP par an en 2017 et 2018... Bonne chance au Grand Port Maritime de Marseille !

Ingénieur en chef des Ponts et titulaire d’un DEA en économie des transports, Hervé martel, 52 ans, est arrivé au Havre en 2012. À l’époque, il avait assuré pendant deux ans la fin du mandat de Laurent Castaing, qui avait quitté Le Havre pour aller diriger les chantiers de l’Atlantique, à Saint-Nazaire.

Les nominations des nouveaux présidents des directoires des Grands ports maritimes devraient intervenir d’ici quelques semaines. Pour ce qui est de l’axe Seine, elles doivent aussi entrer en résonance avec la perspective de la fusion des ports du Havre, de Rouen et de Paris au plus tard le 1er janvier 2021. Une mission de préfiguration de cette fusion a été confiée le mois dernier à Catherine Rivoallon. Pour conduire cette mission, la présidente du conseil d’administration du Port autonome de Paris s’appuie sur un comité composé de cinq experts. Présidé par Valérie Fourneyron, il associe un conseiller d’État, Thierry Tuot, un avocat, Gilles Belier, ainsi que les présidents des Conseils de surveillance des ports du Havre et de Rouen, Emmanuèle Perron et Frédéric Henry.

Commentaire :

     Zoom sur le "comité d'experts" :

A priori pour Le Havre :

. Emmanuèle Péron, la présidente du conseil de surveillance du port du Havre.

A priori contre Le Havre :

. Catherine Rivoallon, présidente du Conseil d'administration du port de Paris ;

. Valérie Fourneyron, défenseur notoire du port de Rouen, que le "Havrais" Edouard Philippe "estime beaucoup" ;

. Frédéric Henry, président du Conseil de surveillance du port de Rouen ;

. Thierry Tuot, Conseiller d'Etat, représentant le ministre chargé des Ports Maritimes, membre du Conseil de surveillance du port de Rouen.

     Relire :

http://normandie.canalblog.com/archives/2019/02/08/37084500.html