Posons d'emblée un principe d'hygiène intellectuelle élémentaire:

TOUT DISCOURS SUR L'AMENAGEMENT ET L'AVENIR DE LA VALLEE DE LA SEINE QUI NE PARLE PAS EXPLICITEMENT DE LA NORMANDIE EN TANT QUE TELLE EST MAUVAIS SINON DANGEREUX POUR L'AVENIR MEME DE LA NORMANDIE !

123052404_o

Le cauchemar Grumbach (2009- 2010) qui tenta de trancher... la nuit normande

Ayant ce principe en tête, vous avez le droit de lire ce qui suit, à savoir, une tribune de Jean-Baptiste Gastinne en tant que maire du Havre (qui interrogera aussi vu le contexte plus brumeux dans le lequel se trouve la droite et une partie du centre-droit vis-à-vis de l'actuelle majorité gouvernementale présidentielle pilotée par un ancien... maire du Havre!)

https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/amenager-la-vallee-de-la-seine-un-projet-pour-la-france-1030195

Aménager la vallée de la Seine, un projet pour la France

LE CERCLE - Pour Jean-Baptiste Gastinne, maire (LR) du Havre, il est maintenant temps de « donner un nouveau souffle au développement de l'axe Seine ».

Par Jean-Baptiste Gastinne (maire du Havre (LR))

Publié le 18/06 à 15h40

Il y a dix ans, le président de la République lançait le chantier du Grand Paris et l'architecte Antoine Grumbach proposait d'aménager la métropole du XXIe siècle le long de la Seine, de Paris jusqu'à la mer. Invité au Havre par l'ancien maire Antoine Rufenacht, le 16 juillet 2009, Nicolas Sarkozy y prononçait un discours sur la politique maritime de la France avec l'objectif de « faire du Grand Paris une véritable métropole maritime ».

Dix ans après, le bilan n'est pas négligeable et - c'est suffisamment rare pour le souligner - tous y ont contribué. L'Etat s'est organisé dans un format interministériel et un contrat de plan interrégional pour le développement de la vallée de la Seine a été signé avec les régions, qui court jusqu'en 2020. Les départements se sont mobilisés pour accompagner la croissance de la croisière fluviale et aménager la Seine à vélo. Paris, Rouen et Le Havre ont lancé de nombreuses démarches conjointes dont l'appel à projets innovant  « Réinventer la Seine » pour tirer le meilleur parti de la proximité du fleuve.

L'estuaire de la Seine s'est structuré en un pôle métropolitain de dix intercommunalités.

Les Chambres de Commerce et d'Industrie ont créé la marque « Paris Seine Normandie » et lancé la réflexion autour des grandes filières économiques de la vallée. Les trois ports ont engagé leur rapprochement dès 2012 à travers le GIE Haropa. Sous l'impulsion d'Edouard Philippe, alors maire du Havre, l'estuaire de la Seine s'est structuré en un pôle métropolitain de dix intercommunalités qui parlent désormais d'une seule voix sur les grands enjeux économiques et environnementaux.

Même l'épineuse question de la mobilité ferroviaire a connu des avancées : les zones de passage préférentielles des trois tronçons de  la ligne nouvelle Paris-Normandie ont été définies fin 2017 ; les travaux de modernisation de l'itinéraire fret par Serqueux-Gisors ont débuté en 2018 ; les voyageurs bénéficieront à partir de 2020, grâce à la région Normandie, d'un service plus moderne et plus fiable dans des trains plus confortables et mieux équipés.

Suivre la mondialisation

Toutes ces avancées sont notables, mais elles sont insuffisantes, et elles ont été trop lentes. Dix ans après le lancement de cette initiative, le moment est venu de donner un nouveau souffle au développement de l'axe Seine. La France tient là un grand territoire mondial, et le monde n'attend pas.

Le contexte politique n'a jamais été aussi favorable : le président de la République, Emmanuel Macron, est le premier chef de l'Etat à considérer la mondialisation des échanges, non pas comme un sujet de débat, mais comme un fait acquis avec lequel il faut compter, comme un défi à relever pour notre pays.

Le Premier Ministre, Edouard Philippe, ancien Maire du Havre, connaît mieux que quiconque les enjeux portuaires, industriels et logistiques liés à la maritimisation de l'économie, et il a très vite mobilisé son gouvernement derrière. Le président de la région Normandie, Hervé Morin, a montré sa capacité à travailler de concert avec la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, sur le sujet des mobilités, et sa volonté d'investir massivement dans les infrastructures portuaires ou de transport. Pas moins de 85 partenaires publics et privés sont mobilisés derrière la candidature Smart port city pour un territoire d'innovation et de grande ambition portée par la Communauté urbaine Le Havre Seine Métropole en réponse à l'appel à projet PIA3.

Systèmes de transports

Dans ces conditions, il me semble indispensable que la loi d'orientation sur les mobilités consacre la Ligne nouvelle Paris-Normandie comme projet national prioritaire des prochaines années.

Il est tout aussi indispensable que  le projet de fusion des trois ports de la Seine, Paris, Rouen et Le Havre, réponde aux objectifs suivants : financer leur ambitieux programme d'investissements, réunir les moyens humains nécessaires à sa réalisation et au renforcement de la direction commerciale, structurer le « foreland » par des partenariats avec d'autres ports et l'hinterland par des prises d'intérêts dans des ports et des plates-formes multimodales de l'intérieur, participer à la création ou au soutien d'opérateurs ferroviaires dédiés au fret, concilier la préservation des espaces naturels sensibles et l'aménagement des espaces à vocation économique le long de la Seine, créer le smart corridor qui facilitera et sécurisera le passage de la marchandise, mieux associer les collectivités territoriales et les entreprises privées à la gouvernance portuaire.(sic!)

La promesse du Grand Paris sera tenue (sic!) quand nous aurons mis en relation par un système de transport performant et complet des agglomérations denses, de grands parcs naturels de respiration et des espaces productifs de premier plan, bref, quand nous aurons organisé un développement équilibré et harmonieux de la vallée de la Seine (NDLR Florestan: sans la Normandie?). Ce n'est pas seulement un projet pour Paris ou pour Le Havre, c'est aussi un projet pour la France et pour l'Europe.

Jean-Baptiste Gastinne , est maire du Havre (Les Républicains). Il est aussi président du Havre Seine Métropole et vice-président de la Région Normandie.


Commentaire de Florestan:

Innovation technique! Voici LA machine qui va réussir l'aménagement de la vallée de la Seine, coeur battant de la Normandie!

maxresdefault