Quand Natacha POLONY dans un vigoureux éditorial à lire ci-dessous (Marianne, n°1177 4/10 octobre 2019) nous parle sans la nommer d'une ancienne préfète de région en Normandie...

image_content_24986875_20190310083115

Nous nous permettrons de la nommer, puisqu'il s'agit de Fabienne BUCCIO qui n'a pas laissé un souvenir impérissable de son passage, rapide, à la préfecture de région en Normandie (on mesure le mépris de l'Etat pour sa province à la vitesse de la valse des préfets: en Normandie, la danse est rapide...) sur fond de concurrence entre haute-fonction d'état, "jacobine" (c'est-à-dire: discrétionnaire, autoritaire et méprisante pour les populations comme pour les élus locaux) et l'action régionale plus "girondine" souhaitée et mise en oeuvre par Hervé MORIN durablement installé aux commandes de la Normandie (contrairement à un préfet de région) depuis 2016 et ce jusqu'en 2021.

Natacha Polony pousse un coup de gueule particulièrement pertinent: elle dénonce l'abîme qui existe désormais entre les autorités publiques de l'Etat et les populations et les élus des collectivités territoriales.

Nous poussons le coup de gueule plus loin: nous dénonçons l'irresponsabilité publique donc politique d'une haute-fonction publique d'état et d'une classe politico-médiatique parisienne supérieure qui ne pense qu'à sa carrière (de préférence en sortant du trou normand) qui ne gouverne pas, n'anticipe rien pour l'avenir (sauf les coupes budgétaires parce que Bruxelles l'exige) et qui gère en noyant les questions politiques majeures soit dans la communication soit en agitant des questions sociétales extrêmement minoritaires pour divertir l'opinion publique de l'essentiel.

Ces gens-là n'ont aucune vergogne!

Revenons au cas de Fabienne BUCCIO. Après avoir donné son accord à l'aggrandissement du dépôt de produits dangereux sur le site rouennais de Lubrizol (un site situé en zone urbaine) en tant que préfète de région parfaitement jacobine et discrétionnaire dans ses décisions, Mme Buccio poursuit sa carrière à l'ADEME, l'agence d'état qui fait la pluie et le beau temps en matière d'environnement.

Ne cherchez pas l'erreur, il n'y en a pas!

https://www.paris-normandie.fr/actualites/politique/fabienne-buccio-la-prefete-de-normandie-fait-son-entree-au-conseil-d-administration-de-l-ademe-LD14715068

Lire l'éditorial de Marianne (Natacha Polony):

polony


 

Commentaires de Florestan:

1) La communication officielle détruit la confiance des citoyens dans les autorités publiques qui représentent l'Etat. C'est l'action qui pourrait, au contraire, la rétablir. Dans cette catastrophe Lubrizol c'est l'Etat qui bavarde ou bredouille mais c'est la Région Normandie qui va agir en finançant les avances sur recettes des agriculteurs, artisans et commerçants rouennais impactés par une catastrophe industrielle que l'Etat se refuse toujours de reconnaître comme telle pour permettre aux assureurs d'indemniser les victimes. Bref! comme on dit ici: il y a les diseux et les faiseux!

2) Nous rendrons hommage aux Pompiers de la Seine-maritime qui éteignent avec courage et efficacité les incendies allumés par des haut-fonctionnaires... pyromanes!