En attendant des initiatives symboliques fortes en préparation dans les églises chrétiennes pour célébrer le dimanche de Pâques dans le cadre très contraignant et éprouvant du confinement collectif contre un ennemi commun, le Covid-19, les six diocèses catholiques normands (Rouen/ Le Havre/ Evreux/ Séez/ Bayeux-Lisieux/ Coutances) vont s'associer à toutes les églises de France pour carillonner la fête de l'Annonciation, le 25 mars prochain à partir de 19h30.

Le 25 mars, à vingt-heures, l'ensemble de la sonnerie de la cathédrale de Rouen, l'église métropolitaine de Normandie sera mise en branle, notamment son bourdon Jeanne d'Arc, afin d'amplifier le moment d'union nationale de plus en plus fort d'applaudissements aux fenêtres et balcons dans nos villes afin de rendre hommage au dévouement du personnel médical qui est au front, contre le coronavirus, pour soigner et combattre la maladie, parfois avec des moyens dérisoires en terme de protection (pénurie inadmissible de masques...):

Ce n'est pas sans émotion que l'on pensera aux médecins et infirmières déjà décédés ou gravement contaminés lors de cette célébration exceptionnelle de la fête de l'Annonciation faite à Marie: en Normandie, on dit "la Marchèque" ou la fête de Notre-Dame de mars qui coïncide avec le retour du printemps après la date du 21 mars, jour de l'équinoxe... qui symbolise le triomphe progressif de la lumière sur la nuit, du bien sur le mal.

Il est enfin demandé à celles et ceux qui veulent s'associer à cette belle initiative symbolique d'allumer une bougie à 20heures et de la poser à sa fenêtre.

cathedrale-rouen-768x576

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/les-cloches-cathedrale-rouen-vont-sonner-lhonneur-personnels-soignants_32483908.html

Les cloches de la cathédrale de Rouen vont sonner, en l’honneur des personnels soignants

Les cloches de la cathédrale de Rouen vont célébrer à leur manière le personnel médical, en première ligne face à la lutte contre le coronavirus. Elles sonneront le 25 mars 2020.

Mercredi 25 mars 2020, jour de l’Annonciation, les cloches de la cathédrale de Rouen sonneront à 20 heures, « faisant écho à l’hommage rendu chaque soir aux soignants par les Français », explique le diocèse par voie de communiqué.

30 minutes plus tôt, à 19h30, donc, celles des églises de France auront résonné « pendant dix minutes », sur proposition de la Conférence des évêques de France, « non pour appeler les fidèles à s’y rendre, mais pour manifester notre fraternité et notre espoir commun ».

Une messe célébrée

À la suite de ces hommages, dès 20h30, une messe sera célébrée par le recteur de la cathédrale dans la tour Saint-Romain, illuminée à cette occasion, et chacun pourra la suivre en direct sur Youtube. « Nous porterons d’une manière particulière dans notre prière les malades atteints du Covid-19 ainsi que leurs proches, les personnels soignants ainsi que les autorités publiques », précise le diocèse dans son communiqué.


 

Commentaire de Florestan:

Nous saluons cette initiative symbolique prise par Mgr Lebrun, l'archevêque de Rouen qui nous donne une nouvelle preuve qu'il prend au sérieux son titre de "Primat de Normandie".

On en profite aussi pour saluer toutes les autres marques d'altruisme et d'entraide qui monte de la société civile normande et française pour préserver notre part fondamentale d'humanité face à une épreuve aussi inédite que massive. Albert Camus en 1947 dans son célèbre roman "la Peste" fait dire à Rieux, le médecin altruiste ceci: "il y a dans l'homme plus de choses à admirer qu'à mépriser"... Notamment à l'occasion d'une épidémie.