Le collectif citoyen et républicain "Bienvenue en Normandie" diffuse le communiqué suivant...

109947687_10158322435118280_5195314883994473621_n

A l'attention de Madame Christine de Cintré, conseillère communautaire à la métropole de Rouen en charge du projet de candidature de Rouen au titre de capitale européenne de la culture pour l'année 2028

Rouen capitale européenne de la culture en 2028? Nous l'espèrons vivement.

Mais.... Il faut se mettre en capacité, dès maintenant, pour faire en sorte que ce projet soit un projet associant Rouen et la Normandie avec un réseau de villes (à commencer par Caen et Le Havre) soutenant la candidature Rouen figure de proue pour le reste du navire normand. Cette dimension territoriale et régionale en réseau donnerait du poids et de l'originalité à cette candidature ainsi que la mise en valeur du réseau culturel européen et international de l'héritage civilisationnel normand qui passe par Rouen (Angleterre, Norvège, Danemark, Italie du Sud, Levant, Amérique du Nord... Afrique de l'Ouest)

Cette candidature devrait irriguer toute la Normandie et serait le baptême régional en terme de représentation et d'espace vécu de Rouen métropole régionale de la Normandie, une dimension qui manque toujours cruellement à Rouen depuis qu'elle n'avait pas pu être sélectionnée par l'Etat dans les années 1960 pour être la métropole régionale d'équilibre à la région parisienne pour le Nord Ouest au profit d'un désastreux projet d'expansion de la région parisienne sur la vallée de la Seine jusqu'au Havre justifiant une division normande calamiteuse pendant plus de 50 années! Que de temps perdu pour Rouen et la Normandie qu'il nous faut rattraper avec vigueur maintenant dans un esprit collectif d'équipe régionale comme si nous avions à préparer nos jeux olympiques!

Rouen, en effet, ne réussira pas si elle demeure un isolat en Normandie: nous vous le disons d'autant plus que nous sommes établis à Caen. Mais  nous aimons Rouen aussi à cause de son incomparable patrimoine médiéval mais aussi pour son port (une rareté que Rouen partage avec Hambourg ou Anvers: ça devrait donner des idées) sans oublier la gastronomie, les musées , la Seine en aval et en amont, les forêts et tout le reste.

On a donc des atouts exceptionnels avec le reste de la Normandie: il faut donc consulter largement et associer largement à l'instar de ce qui a déjà été fait avec succès avec Normandie Impressionniste voulu par Laurent Fabius qui a eu l'intelligence d'écouter un Jacques-Sylvain Klein qui doit être aussi, associé, à cette nouvelle aventure, c'est évident!

On se souviendra de ce mot de Laurent Fabius lors d'un colloque au Havre sur l'axe Seine en mai 2010: "Rouen ne doit pas être la capitale d'un territoire interstitiel".

Dix ans plus tard, nous bénéficions de la chance de la réunification de la Normandie et d'avoir enfin une métropole à Rouen: les outils et l'espace pour le projet sont à votre disposition ou plutôt à notre disposition sans attendre comme Godot que l'Elysée ne nous aide à positiver l'image de Rouen après Lubrizol, il faut se mettre au travail maintenant et ce serait formidable que ce projet de Rouen-Normandie capitale culturelle de l'Europe en 2028 soit approprié et porté partout en Normandie.

Nous sommes convaincus que c'est la bonne dimension pour la réussite d'un projet qui a déjà reçu l'aide et le soutien de la région Normandie avec une subvention déjà versée de 60000€.

Le collectif citoyen et républicain "Bienvenue en Normandie" souhaite la réussite de ce projet car il y a déjà d'autres candidatures françaises pour l'année 2028: il en va de notre avenir commun, celui d'un destin normand à nouveau partagé entre nous tous.