Sur l'excellente page Facebook à décourvrir ci-après, on trouve le rappel de cette belle évidence: le Cotentin fut une péninsule scandinave, ou plus exactement, "iro-norvégienne" suite à l'installation de colons norvégiens réfugiés expulsés d'Irlande dans la première moitié du IXe siècle: ils s'installèrent dans le Cotentin dans un territoire du royaume franc qui avait été confié par le roi Charles le Chauve à la bonne garde des Bretons dans le cadre d'un improbable "tractatus armoricanus" confiant les diocèses de Coutances et d'Avranches, diocèses suffragants de l'archidiocèse de Rouen dans le cadre de l'ancienne province ecclésiastique de Rouen héritère de l'antique Seconde lyonnaise du Bas-empire romain du IVe siècle et qui sera, à partir de 911, le cadre mental et moral d'établissement du futur duché de Normandie...
Voici la Manche, et notamment le Cotentin ! Les communes au nom d'origine scandinave.
Pour le contexte historique, les origines du peuplement scandinave dans la Manche sont un peu différentes de celles de la Seine-Maritime et de l'Eure. Comme je l'avais indiqué sur les autres cartes, les environs de l'estuaire de la Seine furent surtout peuplés par des anglo-danois issus du Danelaw (Partie de l'Angleterre contrôlée par les scandinaves. Rollon avait des relations avec un chef danois, Guðrum, qui avait reçu l'Estanglie par le roi Alfred en 879 et qui prit le nom de baptême d'Athelstan [Alstemus]).
Par contre, pour ce qui est du Cotentin, il connut surtout la venue d'Iro-norvégiens (Irlandais et norvégiens. L'Irlande fut durement touché par les raids scandinaves et notamment norvégiens. L'île connu un mélange des populations que l'on retrouve également en Islande. Beaucoup d'esclaves irlandais ont accompagné leurs ravisseurs dans leurs colonisations. Certains purent devenir des hommes libres, avoir leurs propres terres et se mélanger avec les scandinaves).

139475471_1108754689573431_7563751354758122609_n