Nous ne cessons de le dire ici et à l'occasion de plusieurs études qui sortent en ce moment dans la presse pour faire le bilan de la réforme régionale de 2015 à l'occasion des prochaines élections régionales, notre propos est de plus en plus confirmé:

La réforme régionale de 2015 a été baclée puisqu'elle poursuivait un tout autre objectif que celui de prendre enfin au sérieux l'idée de région et les réalités régionales: il s'agissait de donner au plus vite un os à ronger à la Commission européenne qui avait menacé de mettre la France à l'amende pour son déficit public excessif dans le cadre des critères du traité de Lisbonne si l'Etat français ne donnait pas quelques gages de bonne volonté pour réformer son administration et son fonctionnement: c'est la raison pour laquelle les techno-jacobins parisiens s'en sont pris aux régions.

Avec une méthode frustre de fusion de régions adjacentes qui ne pouvait marcher qu'en Normandie!

L'analyse qui suit nous raconte le dilemme du "Grand Est" ou de "l'Occitanie": des néo-méga régions artificielles dont le fonctionnement provoque tout le contraire de ce que recherchait officiellement cette réforme territoriale maladroite, frivole!

(source: L'Est républicain, 21 février 2021)

Document numérisé