La Normandie a été le creuset de l'un des deux grands grands héritages de la civilisation européenne et occidentale: le prestige de la  branche issue de la Méditerranée (Rome, Athènes, Jérusalem...) ne doit pas nous faire oublier l'autre branche issue du Nord de l'Europe et surtout oublier tous les moments et les lieux si riches où les fruits portés par ces deux branches croisées et entremelées ont pu féconder les Hommes de façon originale et puissante. La Normandie (comme plus tard la France) aura été cette terre de synthèse si prodigue, à la fois gallo-romaine et scandinave...

Résultat de recherche d'images pour                        Résultat de recherche d'images pour

Matrice de la France, la Normandie fut, à partir de la conquête de 1066, aussi matrice de l'Angleterre tant par son droit particulier (la coutume ou droit normand) que par sa langue, le français de Normandie qui a "relatinisé" la langue germanique des Angles et des Saxons...

La Tour de Londres, construite en pierre de Caen à la demande du duc-roi Guillaume Le Conquérant, symbole monumental des origines normandes de la civilisation anglo-saxonne qui depuis 150 ans domine de sa puissance symbolique le Monde entier !

Cette histoire prestigieuse européenne normande (n'oublions pas aussi l'extraordinaire épopée des rois de Sicile normands à la charnière des XI et XIIe siècles), végète à l'état de jachère dans l'actuelle Normandie continentale française où les autorités publiques n'y consacrent à peine que quelques milliers d'euros par an au travers d'aides diverses ou de dispositifs particuliers qui n'ont aucun lien entre eux ou aucune cohérence en l'absence d'un outil institutionnel commun...  On ne pourra que faire le parallèle avec la très active promotion du "monde celtique" faite actuellement en région Bretagne alors que le "monde normand" a pour lui bien plus de consistance historique, dumoins pour ses plus prestigieuses conséquences qui sont, excusez du peu! l'actuelle monarchie parlementaire anglaise et britannique et le droit anglo-américain contemporain !

A l'instar de nos vaches laitières de race normande désormais plus nombreuses au Wisconsin, en Azerbaïdjan ou en Colombie qu'en Normandie même, l'histoire de l'épopée normande, l'étude du droit normand ancêtre de la common law britannique ou du droit américain contemporain, l'étude du français de Normandie comme matrice de l'Anglais littéraire moderne, intéressent les universités britanniques et américaines les plus prestigieuses ! Mais aussi les jeunes collégiens et lycéens britanniques et américain car l'épopée normande est au programme des enseignements obligatoire d'histoire des pays de culture anglo-saxonne...

Si le musée de la tapisserie de la Bayeux devait compter sur la visite des seuls groupes scolaires français, il serait en déficit financier permanent !

Question: quelle autre région française pourrait se prévaloir d'une carte de visite plus prestigieuse que celle qui honore le nom de "Normandie"  outre-Manche et outre-Atlantique?


 

 

Suite à l'accès de localisme du maire de Bricquebec, notre ami Rémi Pézeril nous a donc transmis le message suivant:

Boujou !
Cet article de François Simon présente le travail du Bricquebétais Jean-Pierre Montreuil au Texas, Université d'Austin : il y enseigne le normand, tout comme Mari Jones le fait à l'Université de Cambridge...

Noute loceis a des atouts : une racine de l'anglais ce n'est pas rien ! Que des Universités américaines étudient les textes des Amis du Donjon est un argument face au maire de Bricbé qui mène une politique de répression linguistique basée sur le mépris - comme au temps des révolutionnaires jacobins.

J'étais avec des élèves d'école primaire mercredi matin pour expliquer des jeux normands à Tonneville, en 3 minutes en fin de séance, ils m'ont donné plusieurs mots : "mon grand-père me dit "tchi qu'tu fais ?"  "gardin c'est comme en anglais",...

Cha veurt dire qu'i fâorait paé byin d'quei pouor rémôqui touot chenna !

Jean-Pierre Montreuil s'est mis à écrire itou (des fablles,...) reide byin teurquies (Cf. La Voix du Donjon Hors-série n° 10), et yéra touot probablle eun live à venin. I sera dauns le cas itou de nous aindyi à enregistraer les gens de nos gens !

Un article à mettre dans le dossier "élus normands" pour les convaincre d'établir une politique en faveur de la langue régionale.

Amitiés,

Rémin Pézeri


 

 

Commentaire de Florestan:

Le 18 juin 2015, Nicolas MAYER ROSSIGNOL tête de liste officiellement déclarée pour le Parti socialiste aux prochaines élections régionales et actuellement le plus en pointe pour défendre la fierté et la culture normande sera à Pont Audemer pour dialoguer justement sur les questions de culture et de patrimoine.

Je suggère une mobilisation coordonnée et particulière de tous les animateurs du mouvement culturel normand afin d'animer la soirée et demander la création d'un office régional de promotion de la culture et patrimoine normands pour coordonner, financer toutes les initiatives à soutenir et à créer en Normandie (par ex: le projet d'Historial Viking ou l'extension du festival des "Boréales" à toute la Normandie) mais aussi pour animer une promotion de la culture normande en Angleterre et aux Etats-Unis mais aussi en Sicile.

Demander la poursuite et le renforcement du programme européen INTERREG IV sur l'héritage anglo-normand avec nos amis Anglais qui ne demandent que cela et installer enfin dans le château de Caen le projet d'exposition permanente "Normands peuple d'Europe" (salle de l'Echiquier) comme le souhaitait Jean-Yves Marin l'ancien conservateur du musée de Normandie