C'est bien connu, chacun voit midi à sa porte et il ne pleut que sur les imbéciles: la météo du ciel est souveraine, il pleut là où ça veut pleuvoir. En revanche, la météo des journalistes météo semble obéir à d'autres lois que celles du ciel. On a vu récemment que la météo était une propagande et qu'un célèbre présentateur TV a perdu son poste pour avoir osé dénoncer la vaste opération de "green washing" de quelques grandes multinationales à l'occasion de la COP 21 de Paris.

La météo du ciel est une part du destin. Mais celle du plateau télé ou du bulletin radio est plutôt faite d'une brume épaisse de préjugés géographiques à croire que le soleil d'une claire syntaxe  ne fait que quelques rares éclaircies dans la cervelle de certains journalistes météo.

On prendra pour exemple le bulletin météo du soir sur l'antenne d'une radio nationale bien connue (France Inter) depuis peu présentée par une certaine Elodie Callac dans un français aussi avachi qu'un brouillard d'automne ou les "gelées localisées" ne le sont pas, où les "plaques de grisaille" se promènent "vers la Garonne" (un lac dans le Sud Ouest?) sans parler de l'inénarrable et sempiternelle figure de la "pointe de Bretagne et côtes de la Manche" (la Bretagne est une île atlantique: c'est le rêve des autonomistes bretons...). Ou encore, plus récemment, un distinguo qui rendra tout Normand perplexe entre "le Cotentin la Normandie et la Haute Normandie qui fait encore de la résistance" (à la pluie): quand la nouvelle miss météo de France Inter se fait enfin plus précise, on dirait qu'elle fait de la politique!

Etrange!

Afficher l'image d'origine

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/people/76394/une-nouvelle-miss-meteo-pour-radio-france.html

RAS LE BOL DE CET IMPRESSIONNISME SYNTAXIQUE!  qui aurait fait fuir nos peintres impressionnistes si le ciel normand était désespérement tout gris pluvieux sachant qu'ils auraient également fui un ciel sempiternellement bleu sous son soleil radieux car rien de plus ennuyeux qu'un ciel toujours bleu!

La résistance à cette bêtise du météorologue s'organise, notamment en Normandie où les professionnels du tourisme ont le sentiment que la Normandie est particulièrement mal traitée:

Temps_pourri

(source: OF Caen, 31/11/15)

Bien entendu, nos amis d'HEULA ont déjà traité du problème avec l'humour chaleureux qu'on leur connait:

Afficher l'image d'origine