Et nous qui pensions naïvement que nous étions à l'abri en Normandie de la terreur collective qui nous gagne...

Le "djihadisme de proximité" diagnostiqué par le spécialiste Gilles Képel (qui est enfin écouté...) est en train de se mettre en oeuvre. La menace est désormais partout en France et plus uniquement concentrée à Paris, dans les aéroports ou dans les grands rassemblements sportifs ou culturels. La Normandie est donc concernée, notamment la Normandie touristique: le littoral  à commencer par le Mont Saint Michel qui concentre sur lui tout ce qui pourrait attiser la violence d'un apprenti djihadiste empoisonné par la propagande du salafisme...

Ou encore, la basilique dédiée à Sainte Thérèse de Lisieux et sa pluie de roses sur le monde qu'elle nous avait pourtant promise: nous y sommes passés le 15 juillet 2016, au lendemain de la terrible nouvelle de l'attentat de Nice pour nous recueillir.

Nous avons observé aucune présence policière sur le site et aucun contrôle de sécurité à l'entrée d'un parvis qui accueille près de 800 000 visiteurs par an venus du Monde entier!

Sainte Thérèse et Saint Michel sont capables de se défendre seuls et un miracle est toujours possible... Mais en attendant, il ne serait pas idiot de sécuriser au maximum ces deux sites emblématiques de la Normandie touristique et spirituelle...

Car nous avons appris non sans stupeur qu'une tentative d'attentat "islamiste" a été déjouée dans l'après-midi de ce lundi 18 juillet 2016 sur la plage de Jullouville dans la Manche, près de Granville:


 

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-189938-exclusif-manche-alerte-attentat-pres-de-granville-homme-criant-allah-akbar-interpelle.html

Exclusif. Manche : alerte attentat près de Granville, un homme criant "Allah Akbar" interpellé

Les démineurs autour du sac-à-dos en question, sur la plage de Jullouville qui vient d'être évacuée. - Pierrick Trousselle - La Manche Libre.

INFO LA MANCHE LIBRE.

Lundi 18 juillet 2016, vers 13h30, un individu vêtu d'une djellaba et criant “Allah akbar”, "Je vais tous vous tuer !" a été interpellé par les forces de l'ordre sur la plage de Jullouville (Manche). Il a laissé un sac à dos sur la plage. Les faits, les photos exclusives.

Quatre jours seulement après le terrible attentat de Nice, qui a fait 84 morts sur la Promenade des Anglais, un homme portant une djellaba a été interpellé ce lundi 18 juillet 2016 vers 13h30 sur la plage de Jullouville (Manche), alors qu'il criait "Allah akbar" et "Je vais tous vous tuer". Heure par heure, le récit des faits :

Il crie des propos sans équivoque

13h30. Des estivants, venus profiter de cette belle journée ensoleillée et témoins de la scène, ont aussitôt alerté la police nationale à l'aide d'un téléphone portable. Avec le soleil et les fortes chaleurs de ce lundi 18 juillet 2016, il y avait d'ailleurs du monde sur les plages de Jullouville et Saint-Pair-sur-Mer. Une vingtaine de minutes se sont alors écoulées avant que l'individu ne soit neutralisé par les forces de l'ordre. Apparu dans un premier temps sur la plage de Jullouville, il s'est ensuite dirigé vers la plage de Saint-Pair-sur-Mer, dans la commune voisine, criant toujours "Allah akbar" et "Je vais tous vous tuer !"
13h50. Alors qu'il tentait de prendre la fuite après avoir aperçu des policiers, l'homme est finalement interpellé au bout la rue du Pont Bleu, à Saint-Pair-sur-Mer. Lors de son arrestation, celui-ci n'a pas opposé de résistance, présentant même ses poignets aux policiers.

La plage évacuée, les démineurs appelés

Dans la foulée, une bonne partie de la plage de Jullouville a été évacuée, avec le renfort de la gendarmerie d'Avranches et de la police municipale de Saint-Pair-sur-Mer, un large périmètre de sécurité, de près de 400 mètres, a été établi sur la plage, car cet homme avait laissé un sac à dos sur la plage. 
15h45. Une équipe de démineurs faisait exploser ledit sac à dos. Au vu du contexte actuel et des propos tenus par l'individu, les services de sécurité n'ont pris aucun risque : une équipe du centre de déminage interdépartemental de Caen (Calvados) a été dépêchée sur place. Ce sac à dos a été neutralisé à l'aide d'une charge explosive. "En l'état actuel pas d'armes, ni d'explosifs, n'ont été retrouvés", précise à La Manche Libre le Procureur de la République de Coutances, Renaud Gaudeul, présent sur place. 

L'homme en garde à vue

16h30. Le périmètre de sécurité était levé. En effet, depuis la mer jusqu'à la digue, des gendarmes se tenaient à tous les 50 m pour empêcher les estivants de traverser la plage. L'individu est pour le moment en garde à vue au commissariat de police de Granville (Manche). L'enquête à été confiée à la sûreté départementale de Saint-Lô.

Une alerte prise très au sérieux

En fin d'après-midi, la tension restait particulièrement vive sur le littoral granvillais, avec de nombreuses patrouilles de police et gendarmerie, et des agents équipés de gilets pare-balles dans leurs véhicules.
Dans le contexte anti-terroriste que connaît la France, et le terrible attentat qui a fait au moins 84 morts lors du feu d’artifice du 14 juillet 2016 à Nice (Alpes-Maritimes), l’affaire est prise très au sérieux par les autorités. D'autant que dans le même temps, une alerte à la bombe a été déclenchée en centre-ville de Vire.


  • Lire ci-après pour plus de précisions sur les faits:

http://www.normandie-actu.fr/il-crie-allahu-akbar-sur-la-plage-en-normandie-et-je-vais-tous-vous-tuer_219917/