Question normande totalement impertinente:

Où est la métropole normande? Est-elle à Rouen ou est-ce Paris?

Dans ce dernier cas, pourquoi ne pas fusionner la Normandie séquanienne utile à Paris à la région parisienne futur territoire du Grand Paris selon le cauchemar déjà imaginé par Paul Delouvrier dans les années 1960 et qui avait précipité la Normandie, à peine sortie des ruines de la Seconde guerre mondiale, dans la division et le déclin? On sait que Antoine Grumbach en 2009 nous a fait revivre ce cauchemar avec son improbable projet de "Seine Métropole". A l'époque de ces grands colloques sur l'Axe Seine qui avait fait dire, dans un éclair de lucidité, à un certain Laurent Fabius que Rouen ne devait pas être "un territoire interstitiel", l'unité de la  Normandie n'était qu'un souvenir historique et n'était qu'une hypothèse politique. Sept ans plus tard, la Normandie existe désormais à nouveau comme une entité politique territoriale: à Paris, on ne le sait visiblement pas encore...

Les déclarations d'Anne HIDALGO, la maire de Paris qui a bien voulu consentir à descendre la Vallée de la Seine jusqu'à son embouchure normande au Havre le 19 juillet 2017 à l'occasion de la présentation des projets lauréats de l'opération "Réinventer la Seine" sont... inquiétantes. On notera, enfin, l'absence d'Hervé Morin, le président de la Normandie, à ce lancement officiel de ces projets "réinventer la Seine" d'abord conduits par les collectivités territoriales directement concernées par les rives de la Seine.

Tout le problème est là:

S'agit-il de promouvoir un corridor si ce n'est un tuyau d'arrosage avec la main de la maire de Paris sur le robinet?

arrosage_eau_de_pluie-full-2018637

Ou s'agit-il de promouvoir la colonne vertébrale de la Normandie, fille de la mer et du fleuve, qui correspond au complet déploiement des rives du grand fleuve de France jusqu'à la Bresle au Nord-Est et jusqu'au Couesnon au Sud-Ouest?

224713

Cette idée qu'avait déjà eu Jules Michelet de considérer la Normandie comme la majestueuse extension territoriale des rives du fleuve qui met la France en scène jusqu'à la mer face à l'Angleterre et au Monde, devrait être mise à l'honneur par le Conseil régional de Normandie pour deux raisons stratégiques importantes:

1° Une conception localiste en "corridor" ou en "axe" d'une vallée de la Seine qui ne serait pas  élargie à toute la Normandie ne profite qu'à Paris: c'est le constat d'échec des quarante dernières années à tenter de faire vivre une demi-région Haute-Normandie avec Rouen, l'ancienne seconde ville de France appelée à devenir dans ce cadre géographique mesquin une seconde... Mantes la Jolie.

2° La région Normandie a décidé de participer au comité d'organisation de l'exposition universelle de Paris en 2025 avec le projet de faire une rencontre de tous les grands fleuves du Monde dans la vallée de la Seine: que cet enjeu et ce projet stimulants soient le moyen d'affirmer l'existence d'une Normandie séquanienne autonome et fière de ses ressources considérables en aval de Paris. Ce n'est pas parce que la Normandie séquanienne est située en aval de Paris qu'elle doit être avalée par l'amont.

http://www.paris-normandie.fr/actualites/economie/la-normandie-veut-accueillir-une-partie-de-l-exposition-universelle-de-2025-XY9100473

http://normandie.canalblog.com/archives/2017/04/06/35142019.html

C'est que nous avions rappelé en octobre 2009 à Paris à la Cité de l'Architecture lors de l'exposition présentant les projets générés par la consultation organisée à l'initiative de Nicolas Sarkozy sur le Grand Paris. Nous avions laissé un tract dans le pavillon Grumbach avec ce titre : "Le Grand Paris avale la Seine aval sans l'aval des Normands"...

http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/10/15/l-homme-du-fleuve_1254406_3244.html

Lire l'article paru dans Paris Normandie le 20 juillet 2017:

réinventer la Seine 1

réinventer la Seine 2