La meilleure réponse à apporter à ceux qui veulent nous détruire ici (à Rouen, ex Haute-Normandie) pour mieux nous avaler là-bas (le Grand Paris étendu jusqu'à la mer) c'est de manifester par des paroles et par des actes que les Normands sont unis et défendent leur région qui est traversée en son coeur par un intérêt sinon un enjeu national: la vallée de la Seine.

Alors nous le répétrons encore:

Si Rouen va bien, si Rouen se renforce avec Caen et Le Havre c'est TOUTE la Normandie qui se renforce.

Au contraire: si Rouen s'épuise, si Rouen s'amenuise, se méprise en méprisant ses partenaires normands alors c'est le déclin, l'abaissement de l'ancienne seconde ville de France dans l'ombre parisienne.

Hervé Morin, président de la Normandie et Frédéric Sanchez, président de la métropole de Rouen ont parfaitement compris l'enjeu, sonnant et trébuchant:

535 MILLIONS d'euros vont être consacrés au financement des grands projets de l'attractivité rouennaise. La région Normandie y mettra 142 millions. Si Hervé MORIN, depuis le siège caennais de la région Normandie, devait faire l'erreur de mépriser Rouen, il n'aurait pas mis un seul centime sur la table... Comme aux temps  sinistres et crétins de la fourmi Le Vern qui ne voulait rien financer avec la Basse Normandie pour mieux enfoncer une moitié de Normandie dans une banlieue lointaine de Paris!

Qu'il soit encore ici rappelé la triste signification du logo de la ci-devant région de Haute Normandie:

Un demi-léopard qui se noie dans la Seine en essayant vainement de nager vers Paris!

 

Région_Haute-Normandie_(logo)

Certains, à Rouen mais aussi sur ce site confondent tragiquement les conséquences avec les causes: ce n'est pas à cause des "Bas"Normands ou à cause de la politique d'Hervé Morin que l'ancienne seconde ville de France est, hélas, devenue ce qu'elle est devenue. C'est à cause de la décision prise par l'Etat central parisien de couper en deux l'espace régional normand en 1960 et de refuser, en 1965, à Rouen le statut de métropole régionale d'équilibre pour le Nord-Ouest parce que l'Etat central avait l'intention de mettre en oeuvre le Plan Delouvrier d'étalement grand-parisien jusqu'à la mer en faisant disparaître Rouen dans un magma d'usines et de villes nouvelles.

Rouen revient de loin. De très loin.

Nous aimons ici cette ville, son agglomération et ses habitants. Nous disons à tous les Rouennais, une fois encore:

1782555_679843135391988_2009781235_o-2

Bienvenue en Normandie!

Bienvenue chez vous !

 

ANG5197-mfg77apbglbrdcn5kq9dncy96lst2ec0b66fthw4d8

 Lire ci-après tous les détails au sujet de cette alliance renforcée entre la région Normandie et la métropole de Rouen:

http://www.normandiexxl.com/article.php?id=2546

collectivités


535 millions pour le développement de la Métropole de Rouen dont 142 de la Région

Dernière mise à jour 25/10/2017 Frédéric Sanchez et Hervé Morin aujourd'hui à Rouen au Hangar 108

Collectivités. Une Normandie attractive et rayonnante ne saurait se concevoir sans une Métropole Rouen Normandie tout aussi attractive et rayonnante et cela passe par tout un programme d’investissements. Pour que les belles idées ne restent pas lettre morte, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, et Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie, ont signé aujourd’hui, un protocole d’accord préalable au contrat de territoire 2014-2021. Il s’agit de l’actualisation et la prolongation, à un très haut niveau d’ambition, du contrat 2014-2020 précédemment conclu avec la Région ex Haute-Normandie en février 2015.

La Région a pris son gros chéquier mais demande en compensation que la Métropole s’inscrive dans quelques uns des axes prioritaires de développement de la Région comme l’apprentissage, les marchés publics….

Pour Hervé Morin : «il est évident que la transformation et l’évolution du pays passeront par les initiatives territoriales » et la collaboration de la Région s’étend à l’ensemble des EPCI.

« La prolongation du Contrat signé en 2015 entre la Région et la Métropole est la traduction concrète de la priorité que nos collectivités accordent à l’investissement – l’ensemble des projets représente un montant total de près de 535 millions d’euros -, pour améliorer nos services publics, développer et faire rayonner le territoire de la métropole rouennaise et ainsi toute la Normandie », souligne Frédéric Sanchez.

56 projets accompagnés par la Région pour 142 millions d’euros

Pour la période 2014-2021, la Région Normandie accompagne 56 projets d’investissement de la Métropole Rouen Normandie pour près de 142 millions d’euros. Ces projets concernent  le développement de l’attractivité territoriale, l’aménagement du territoire et le développement durable, la cohésion sociale et territoriale,  les services à la population et équipements structurants, et la maîtrise de l’énergie des bâtiments publics.

Les principaux projets soutenus par la Région (les montants indiqués constituent le soutien financier apporté par la Région) et reconduits au titre du Contrat de territoire avec la Métropole Rouen Normandie sont :

nouvelle ligne T4 - Arc Nord Sud : 30 millions d’euros

écoquartier Flaubert : 15 millions d’euros

zones d’activités économiques : 10 millions d’euros

requalification et embellissement du centre historique de Rouen - Cœur de Métropole : 9 millions d’euros

reconversion des friches urbaines et industrielles : 7,4 millions d’euros

programme contractualisé de maîtrise de l’énergie des bâtiments publics : 6,8 millions d’euros

développement d’un réseau cyclable urbain : 5,8 millions d’euros

création du Parc du Champ des Bruyères sur l’ancien hippodrome : 5,6 millions d’euros

aître St Maclou – quartier d’économie créative : 4 millions d’euros

 études Gare Saint-Sever : 3 millions d’euros

La Métropole Rouen Normandie et ses communes membres maîtres d’ouvrages mobilisent près de 393 millions d’euros.

Les principaux nouveaux engagements financiers de la Région au titre du Contrat de Métropole (+19,6 millions d’euros) sont :

Réunion des musées métropolitains : 7,14 millions d’euros

Stade Robert Diochon : 1,5 million d’euros

Programme Véhicule Autonome Madrillet : 450 000 euros (du FRADT) qui s’ajoutent aux 900 000 euros apportés à Transdev

Soutien à la création et à la rénovation de piscines : 4,8 millions d’euros

Patinoire Ile Lacroix (Ville de Rouen) : 3,28 millions d’euros

Cinéma Omnia (Ville de Rouen) : 1,9 million d’euros

Cinéma Grand Mercure à Elbeuf : 1,2 million d’euros

Stade Mermoz (Ville de Rouen) : 980 000 euros

Théâtre de la Foudre (Centre dramatique national) à Petit-Quevilly : 700 000 euros

Terrains de sport Lefrançois (annexes Diochon) (Ville de Rouen) : 300 000 euros

Tissages de Gravigny – Ecole et pépinière – animation numérique à Caudebec-lès-Elbeuf : 250 000 euros

Galerie d’Art ESADHaR (Ville de Rouen) : 113 000 euros

Par ailleurs, la Région a décidé de soutenir, aux côtés de la Métropole qui a créé cet été un fonds de soutien dédié, les projets d’équipements aquatiques portés par les communes.

Parallèlement, le montant total du programme contractualisé de maîtrise de l’énergie est ramené à 6,8 millions d’euros et concernera uniquement des projets de réhabilitation énergétique de bâtiments publics du territoire, hors équipements nautiques.

La Région et la Métropole Rouen Normandie s’engagent à mener des partenariats stratégiques autour de deux projets majeurs : le plan Campus et l’Espace du Rail. Concernant ce dernier, la Métropole Rouen Normandie contribue à l’amélioration de la qualité architecturale de l’atelier à hauteur de 500 000 euros.

Les engagements de la Métropole envers la Région

En contrepartie du soutien de la Région, la Métropole Rouen Normandie s’engage sur les points suivants :

-              Mise en œuvre de clauses dans ses marchés publics visant à faciliter l’accès à la commande publique, notamment aux TPE/PME ;

-              Recrutement de 70 apprentis pour la Métropole Rouen Normandie, ses communes-membres et les structures associées (CCAS, syndicats mixtes…). Pour atteindre ces objectifs, la Région accompagnera les collectivités concernées en lien avec le centre de gestion et le CNFPT ;

-              Participation à la politique régionale d’attractivité en intégrant la marque Normandie via Rouen Normandy Invest ;

-              Accompagnement à la digitalisation des commerçants et artisans ;

-              Elaboration conjointe d’un inventaire des interventions régionales portant sur le fonctionnement des équipements culturels et sportifs et pour les manifestations culturelles et sportives du territoire.

Ce bel envol de projets est à mettre en perspective avec les craintes de la FFB…reste à savoir le temps qui sera mis pour entrer dans la phase de réalisation.