En conséquence de quoi, le pragmatisme sans vergogne de nos voisins Bretons n'ont eu qu'une seule pauvre idée à défaut d'en avoir d'originales, à l'instar du coucou qui, manquant à ce point d'imagination et d'ambition, se limite à pondre son oeuf dans le nid d'un autre...

Pour faire décoller l'aérodrome de Pleurtuit (où est-ce donc?) plus connu sous le nom de Dinard -Saint Malo (n'est-ce pas en Bretagne?) le directeur de la plateforme aéroportuaire gérant aussi l'aéroport de Rennes-Saint Jacques pour le compte du groupe Vinci a donc eu l'idée de rebaptiser son affaire "aéroport (de la baie) du Mont Saint Michel"... Imparable!

D'autant plus imparable que le cabinet d'Hervé MORIN a, d'après Ouest-France, accepté l'idée... Avant d'être le dupe de l'opération? Car avec les Bretons aussi tenaces en affaire que les Chinois, il faut être très prudent, surtout lorsqu'il s'agit de promouvoir le Mont St Michel via la baie qui porte son nom et qui est partagée entre la Normandie à l'Est (avec le Mont St Michel) et la Bretagne à l'Ouest:

La géographie et l'histoire plaident pour une coopération équilibrée entre nos deux régions pour la valorisation touristique mais aussi environnementale et culturelle de ce joyau dont la meilleure part se trouve, néanmoins, en... Normandie.

Et cette coopération équilibrée avec nos voisins et partenaires bretons, toujours demandée ou proposée du côté normand, n'a jamais été au rendez-vous: sur l'Etoile de Normandie, nous suivons ce dossier sensible depuis la création du webzine. On peut vous l'assurer, sans aucune mauvaise foi chauvine de notre part:

JAMAIS il n'y eut, du côté breton, la moindre marque de bonne volonté pour établir des projets et des coopérations régulières ou équilibrées avec les Normands. Toujours des histoires, des embrouilles, des désistements, des entourloupes, un non respect systématique des clauses et des contrats...

Le cas le plus pathétique fut, par exemple, cette pseudo coopération touristique entre les départements de l'Ile et Vilaine et la Manche sur l'A84 avec une promotion de la Bretagne en Normandie sur l'aire de Gouvets (en amont de Villedieu-les-Poêles) qui ne fut jamais suivie, côté breton, de sa contrepartie contractuelle: une promotion de la Normandie en Bretagne sur une aire qui n'a jamais vu le jour au niveau de l'échangeur entre les voies rapides en direction de Saint Malo, Rennes ou de Saint- Brieuc...

Pour mémoire: (Etoile de Normandie, 29 août 2006)

http://normandie.canalblog.com/archives/2006/08/29/2565356.html

Alors, en toute logique et en toute honnêteté, si nous avons, un tant soit peu de respect pour ce que nous faisons et servons (la Normandie et son attractivité), cet aéroport qui n'assume donc pas le nom de "Bretagne" (pas assez vendeur semble-t-il) ne doit pas s'appeler "Mont Saint Michel". On peut compter aussi sur la manifestation d'une fierté malouine qui ne tient pas à ce que le nom de Saint Malo disparaisse de la dénomination officielle de cet aéroport: ils vont donc discuter entre eux...

Tout en étant d'accord sur le point consensuel qui les obsède: puisqu'ils seront tous d'accord (sans le clamer trop fort) pour refuser le fait historique et géographique que le Mont est normand (et français) nos voisins bretons s'apprêtent à communiquer à l'aide d'un nouveau "ni-ni" pour, comme d'habitude, exploiter, au mieux, l'ambiguité en manipulant l'imaginaire de touristes étrangers pas toujours bien informés.

Ici nous ne sommes pas dupes et on connaît bien la ritournelle d'outre Couesnon: "le Mont Saint Michel n'est ni Normand... ni Normand!"

Bien évidemment, la Pravda ligéro-bretonne se fait bruyamment l'écho de ce dilemme insoutenable... Essentiel!

https://www.ouest-france.fr/normandie/aeroport-dinard-rebaptise-mont-saint-michel-5423756

Aéroport : Dinard rebaptisé Mont Saint-Michel ?

aeroport_dinard_rebaptise_mont_saint_michel

Alors qu’il peine à décoller, beaucoup veulent rebaptiser l’aéroport de Dinard (35), le plus proche de la Merveille, pour qu’il soit repéré des touristes. Reste à mettre d’accord les élus.

« Cet aéroport, c’est un peu la belle endormie. Il est sous-exploité » , reconnaît Gilles Tellier, le directeur, qui gère pour le groupe Vinci les deux plateformes de Rennes et de Dinard (1).

L’aéroport de Dinard tourne au ralenti avec deux lignes vers l’Angleterre, assurées par Ryanair, une desserte de l’île anglo-normande de Guernesey et quelques jets privés. Cela draine autour de 120 000 passagers par an. Bien loin des 700 000 de l’aéroport de Rennes, qui vise le million de passagers à l’horizon 2025.

« L’aéroport a un réel potentiel, mais il n’est pas assez connu » , analyse Gilles Tellier. Son nom à rallonge n’arrange pas les choses. Il aligne en effet les trois communes de Dinard, Pleurtuit et Saint-Malo…  « À l’étranger, quand vous parlez de la France, tout le monde connaît la tour Eiffel et le Mont Saint-Michel » , renchérit le directeur de l’aéroport, qui plaide pour une nouvelle dénomination, incluant la baie du Mont Saint-Michel.

Alors qu’il peine à décoller, beaucoup veulent rebaptiser l’aéroport de Dinard (Ille-et-Vilaine), le plus proche du Mont Saint-Michel, pour qu’il soit repéré par les touristes du monde entier. Reste à mettre d’accord les élus.

S’il lui prenait l’envie de s’envoler, l’archange Saint-Michel pourrait se poser sur l’aéroport le plus proche. Pleurtuit, près de Dinard (Ille-et-Vilaine), est à seulement 56 km du Mont Saint-Michel. Plus proche que Rennes Saint-Jacques (90 km) ou Caen Carpiquet (121 km).

Le Mont Saint-Michel, 3 millions de visiteurs

Paradoxalement, il n’accueille que très peu de touristes désireux de se rendre à la Merveille, un site majeur qui reçoit environ 3 millions de visiteurs par an. « Cet aéroport, c’est un peu la belle endormie. Il est sous-exploité », reconnaît Gilles Tellier, le directeur, qui gère pour le groupe Vinci les deux plates-formes de Rennes et de Dinard (1).

120 000 passagers par an à Dinard

L’aéroport tourne au ralenti avec deux lignes vers l’Angleterre, assurées par Ryanair, une desserte de l’île anglo-normande de Guernesey et quelques jets privés. Autour de 120 000 passagers par an. Bien loin des 700 000 de l’aéroport de Rennes.

Actuellement, un nom à rallonge...

« Il a un réel potentiel, mais il n’est pas assez connu », analyse Gilles Tellier. Son nom à rallonge n’arrange pas les choses, il aligne les trois communes de Dinard, Pleurtuit et Saint-Malo. Trop long. « À l’étranger, quand vous parlez de la France, tout le monde connaît la Tour Eiffel et le Mont Saint-Michel », renchérit le directeur, qui plaide pour une nouvelle dénomination, incluant la baie du Mont Saint-Michel.

Dinard ou Saint-malo?

L’idée fait son chemin. Reste à trouver le nom exact. Alain Launay, maire de Pleurtuit et président de la communauté de communes, souhaite que l’on conserve Dinard, « bien connu des Anglais ». Claude Renoult, le maire de la Cité corsaire, préfère Saint-Malo, « puisque le pays touristique englobe aussi Dinard et la Côte d’Emeraude ».

Feu vert de la région Normandie

Du côté de la Région Bretagne, on est d’accord pour dynamiser l’aéroport, « mais ce n’est pas qu’une question de nom », considère Gérard Lahellec, le vice-président en charge des transports, très attaché aux activités de maintenance aéronautique et aux emplois qui vont avec. La Région Normandie accueille l’annonce avec bienveillance. Ce peut-être, répond le cabinet du président, Hervé Morin, une opportunité « pour drainer du monde au Mont-Saint-Michel ».

(1) L’aéroport appartient à la Région Bretagne qui en a confié la gestion à la Société d’exploitation des aéroports de Rennes et Dinard (SEARD), groupement constitué des CCI (51 %) et du groupe Vinci Airports (49 %).


 Commentaire de Florestan:

Si l'aéroport de "Dinard-Pleurtuit-Saint Malo" (sic!) devient "aéroport du Mont Saint Michel" alors nous répliquerons ici et ailleurs par une belle campagne de promotion sur:

SAINT MALO CITE CORSAIRE NORMANDE...

Sous prétexte que Surcouf, son plus célèbre marin, était d'origine normande... Ben voyons! Faut pas se gêner! Non ?

http://normandie.canalblog.com/archives/2017/01/05/34768267.html