Grand coup de gueule, en 8 décembre 2017 (jour de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie, autrefois si chère aux Normands), de la Fondation Abbé Pierre (un grand spirituel normand au XXème siècle) au sujet de la généralisation  détestable de dispositifs inhumains dans le mobilier urbain de nos grandes villes, notamment à Paris pour empêcher le repos ou l'installation des personnes humaines qui survivent dans la rue...

On connaissait déjà les bancs "anti SDF" ou les piques sur les margelles des fenêtres, à l'instar des aiguilles anti-pigeons qui hérissent aussi les modénatures prestigieuses des grands immeubles hausmaniens... Voire même, le banc public payant (sic!) qui abaisse sa herse piquante moyennant une pièce de monnaie glissée dans un tronc comme à l'église!

10636911_10204275799633206_237771223917605908_o

830x532_sdf_presente_exemple_banc_anti_abri_toulouse_2005

4399901_01-762190-01-02_1000x625

Bouygues_Photo_Ville_hostile1

1479604665-549bf5603570e9972527c52d

banc_payant1

mobilier_urbain_anti_SDF10

mobilier_urbain_anti_sdf_dispositif_place_devant_les_vitrines_d_une_compagnie_d_assurance_allees_de_tourny_a_bordeaux

On a désormais, de plus en plus dans les beaux quartiers de Paris, devant les entrées de parkings souterrains, qui sont relativement chauds en hiver, des... jets d'eau froide qui se déclanchent devant la porte à l'aide d'un détecteur de présence humaine! Exemple repéré ci-dessous par Le Parisien, rue de Rivoli:

http://www.leparisien.fr/societe/la-douche-anti-sdf-un-nouveau-dispositif-qui-fait-scandale-05-12-2017-7435338.php

La douche anti-SDF, un nouveau dispositif qui fait scandale

7437252_882b7266_d9f1_11e7_a482_fa37a3abb17e_1_1000x625

La Fondation Abbé Pierre lance une opération contre la multiplication des dispositifs destinés à éloigner les sans-abri. A Paris, une installation fait polémique.

La douche anti-SDF ? Bien sûr qu’il connaît. Moggy, un sans-abri de 50 ans, passe ses nuits à côté. Il se lève et désigne l’entrée d’un parking souterrain : « C’est là. » Quelques minutes plus tard, le dispositif se déclenche au passage d’un technicien en intervention dans le quartier.

« Mais c’est quoi ce truc ? » lance-t-il. Le bas de son pantalon est trempé par les jets qui tombent du plafond et éclaboussent le trottoir. Ce système, installé au cœur de la capitale, près de la très commerçante rue de Rivoli, est dans le viseur de la Fondation Abbé Pierre.

LIRE AUSSI >Paris : des bancs anti-SDF dans le métro font polémique

Elle organise ce mercredi matin, comme nous le révélons, une opération coup de poing à Paris, Lyon, Metz et Marseille pour dénoncer la multiplication des dispositifs destinés à chasser les marginaux : pans inclinés, rebords à picots, bancs avec accoudoir… Le slogan : « Au lieu d’empêcher les SDF de dormir ici, offrons-leur un logement décent ailleurs. »

Des jets d’eau froide à l’entrée du parking

La douche du Ier arrondissement est, elle, d’autant plus décriée qu’elle est implantée dans un lieu symbolique : en face de l’immeuble où ont été constitués les premiers groupes Emmaüs, après le célèbre message de l’abbé Pierre de l’hiver 1954. Le prêtre, qui a vécu et travaillé ici, appelait à une « insurrection de la bonté » en faveur des « couche-dehors ».

On en est loin… Moggy dort dans la rue depuis une dizaine d’années. Quand il n’est pas au point d’accueil de l’immeuble Emmaüs, où passent jusqu’à 300 sans-abri chaque jour, il traîne près de la douche anti-SDF avec ses compagnons d’infortune. Les riverains ne sont pas tendres avec sa bande.

« Quand le jet ne fonctionne pas, ils viennent uriner dans l’entrée du parking et vous n’imaginez pas l’odeur, surtout l’été. C’est insupportable », assène Nini, caissière du petit supermarché attenant. « Lorsque vous sortez avec vos enfants et que la porte du parking s’ouvre sur quelqu’un en train de faire ses besoins, ce n’est pas très agréable », insiste aussi une habitante, qui loue un box. « Et puis certains sont très agressifs, voire violents », ajoute son mari.

Le système, bricolé en interne par les employés de la société Pénates, propriétaire du parking, est équipé d’un détecteur de présence qui déclenche une coulée d’eau froide. Seuls les automobilistes munis d’un badge d’accès évitent l’eau.

« Mouiller quelqu’un ce n’est pas méchant »

« Nous avons fait preuve de beaucoup de tolérance mais ce n’était plus possible. Ces jets, c’est ce que nous avons trouvé de plus efficace », explique Eric Lafontaine, le responsable de services généraux de Pénates. « Je comprends que cela puisse choquer, poursuit-il. En même temps, mouiller quelqu’un ce n’est pas bien méchant. »

D’autres dispositifs ont déjà fait scandale. Le maire d’Argenteuil (Val-d’Oise) avait dû renoncer en 2007 à un spray répulsif destiné à éloigner les SDF. Grosse bronca aussi en 2014 à Angoulême (Charente) qui a grillagé des bancs pour empêcher des marginaux de s’allonger.

« Ces procédés sont particulièrement violents par ce qu’ils représentent, dénonce Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre. Nous, nous disons : plutôt que de faire la guerre aux pauvres, faisons la guerre à la pauvreté. »

Dans le cadre de sa campagne, la fondation Abbé Pierre invite le public à prendre des photos des dispositifs anti-SDF et à les publier sur les réseaux sociaux avec le hashtag #soyonshumains. Les photos géolocalisées seront ensuite répertoriées sur le site soyonshumains.fr.


 

Et dans nos villes normandes?

On doit faire le constat que notre région ne fait pas exception: ce mobilier urbain doublement laid (esthétiquement et humainement) est présent dans nos centre-villes normands et qu'une célèbre entreprise cauchoise (qui porte bien son nom) diffuse auprès de toutes les municipalités du pays ce mobilier urbain essentiellement hideux...

Néanmoins, c'est une belle idée normande, humaniste, qui pourrait apporter une solution et un peu de confort à celles et ceux qui sont à la rue et qui ont tout perdu: importer dans nos villes normandes, une belle idée portugaise, à savoir, l'installation de vestiaires de rue (consigne) pour que les sans-abris puissent mettre leurs effets personnels en  lieu sûr.

https://www.tendanceouest.com/actualite-246839-des-vestiaires-de-rue-pour-sdf-en-normandie.html

Des vestiaires de rue pour SDF en Normandie

246839

Les quinze futurs dirigeants, en formation à l'École supérieure des jeunes dirigeants du bâtiment (ESJDB) à Caen (Calvados) et à Alençon (Orne) se sont donnés pour défi de financer et d'installer des vestiaires pour personnes sans domicile fixe, d'abord à Rouen, puis à Caen, puis ailleurs.

Ils sont quinze futurs dirigeants et dirigeantes d'entreprises du bâtiment, âgés de 23 à 47 ans, actuellement en formation à l'ESJDB à Caen et à Alençon. Mais avant de devenir chef d'entreprise, ils se sont fixé un challenge: financer et installer des "vestiaires de rue" appelés My Box, pour les sans domicile fixe, comme c'est déjà le cas à Rouen avec l'association Asar. Julien Merré et Julien Licoine, qui font partie de ce projet:

Il s'agit d'offrir un peu de confort et de sécurité aux SDF en leur permettant d'y entreposer sacs, duvets et autres biens qu'ils doivent sinon toujours transporter avec eux. C'est aussi une action de resocialisation, en les responsabilisant par la mise à disposition pour six mois de ces "vestiaires de rue":

Les futurs dirigeants qui mènent cette action en parallèle de leur formation, souhaitent faire fabriquer ces casiers par des personnes en insertion. Ils doivent trouver les financements, mais aussi les associations locales qui assureront la pérennité du dispositif:

Ce projet avance bien à Rouen, il devrait s'implanter place Le Lieur sur la rive droite. Il avance un peu mois vite à Caen où il ne sera inauguré que courant mai 2018.

Cette installation de vestiaires pour SDF à Rouen, est une première en France. Ce projet est soutenu par la Fondation Abbé Pierre et par la Fondation Fédération Française du Bâtiment. L'espoir du groupe est que d'autres s'emparent de ce projet et le développent dans d'autres villes de France.

Ceux qui souhaitent soutenir financièrement ce projet peuvent le faire sur Leetchi.

Contact: myboxesjdb12@gmail.com