En digne successeur d'Edouard Philippe et d'Antoine Rufenacht, le maire du Havre et président de la Communauté de l'Agglomération du Havre, Luc Lemonnier, brasse de l'air marin et estuarien depuis la pointe de Caux. Il vient de nous offrir de nouvelles considérations politico-géographiques qui ne porteront pas au-delà de quelques lieues...

Voyons comment Paris-Normandie nous rapporte l'événement :

 Maintenant, reprenons quelques passages significatifs pour les confronter à certains aspects économico-géographiques :

La première citation commence plutôt bien : " On peut rappeler une évidence. Une évidence pour les géographes et les sociologues, une évidence pour les acteurs économiques, une évidence pour nos concitoyens... "...

Je reviendrai plus loin, en conclusion, sur cet élément.

La suite présente une certaine étrangeté, à moins que ce soit une lacune culturelle ou une maladresse chez l'auteur de la déclaration :

... " une évidence ... c'est le fait qu'AUTOUR de l'estuaire de la Seine existe un bassin économique, un bassin de vie et d'emplois, regroupant la Codah, la Communauté de communes de Criquetot-l'Esneval et la Communauté de communes de Caux Estuaire. " ...

Ah bon ! Il me semblait que les trois communautés de communes citées étaient situées... au NORD de l'estuaire de la Seine !

... " Deux d'entre elles participent en outre, ensemble, aux financements d'investissements indispensables à la zone industrialo-portuaire qui leur est commune. " ...

Reste à savoir si c'est à bon escient et si ça n'est pas pour compenser, dans le domaine portuaire, la carence de l'Etat...

... " Parmi les atouts du territoire, le président de la Codah a cité successivement une position géographique exceptionnelle à l'entrée de la mer la plus fréquentée du globe, une tradition portuaire et industrielle qui en découle ... " ...

Fort bien ! Mais, jusqu'à présent, la position exceptionnelle a-t-elle été exploitée avec la meilleure efficacité ? La tradition portuaire et industrielle qui en découle a-t-elle été en adéquation avec le potentiel du Grand Port Maritime du Havre ?

Je passe sur la liste des projets figurant dans le dernier paragraphe, se terminant par : ... " la concrétisation de l'opération " Réinventer la Seine. " "

Ce dont on peut être certain, si on recherche des inventeurs talentueux, c'est qu'il vaut mieux aller voir ailleurs qu'auprès de la gouvernance de la Codah, compromise dans la politique politicienne...

Revenons maintenant à ce qui est une évidence pour notre rêveur étriqué, évidence qu'il prétend partager avec les géographes. Apparemment, il n'est pas au courant, ou probablement qu'il ne veut pas évoquer, comme ses deux prédécesseurs, pour satisfaire leurs amis de la communauté rouennaise, l'ouverture de la future super communauté de communes vers le sud par un franchissement ferroviaire de l'estuaire de la Seine, infrastructure pourtant préconisée par le Collectif de 15 géographes des universités de Caen, du Havre et de Rouen, infrastructure qui serait bien utile au Grand Port Maritime du Havre dont il vante la position maritime exceptionnelle et la tradition portuaire et industrielle !...

Un collabo assigné aux affaires ferroviaires et portuaires