Billet de Florestan

On s'interrogera sur l'efficacité et sur l'utilite de cette nouvelle campagne de communication orchestrée par "Latitude Manche", l'agence départementale d'attractivité pilotée par le conseil départemental de la Manche aussi efficace qu'un sémaphore scrutant le brouillard ou la corne de la digue de Cherbourg qui fait sonner la brume.

Cela fait des années que la Manche se retrousse les manches pour ne plus avoir à faire la manche auprès de l'Etat central électro-nucléaire par exemple mais au prix d'une confusion marine (et non pas maritime) entre la Manche et la Manche entre Paris et la Bretagne qui ne produit qu'un archipel chimérique "aux pouvoirs surnaturels" dont on peinera justement à estimer la latitude: le Mont St Michel, les îles Chausey, les "anglos" (on ne dit même plus "normandes") Jersey, Guernesey (et autres cailloux aux noms trop exotiques pour les communicants parisiens) et le Cotentin, la principale île de cet archipel aussi fantasmé qu'improbable qui n'existe que dans les bulletins météos de "Breizh Inter"...

Dans leur aporie symbolique fuyant vainement un réel qu'ils ne veulent pas voir, les communicants officiels du département de la Manche tout à leur désir de déchirer la brume planant sur la Manche (la mer) ou dérobant la Manche (territoire) des regards refusent la réalité. Celle-ci est pourtant double:

1) Le département de la Manche (notamment le Nord-Cotentin) est le pays du Nucléaire, pour le meilleur (haute technologie, innovations, recherche-développement, savoir-faire) mais aussi pour le pire (pollution radioactive, pollution esthétique et symbolique).

2) Le département de la Manche fait structurellement, intimemement partie de la Normandie, cette évidence dont il n'est JAMAIS question dans la propagande départementaliste manchoise payée avec l'argent des contribuables alors que la Normandie est une "marque" territoriale bien plus pertinente jouissant d'une notoriété nationale et internationale que ne pourra jamais bénéficier cette confusion sémantique entre la Nature et l'Histoire voulue par les idéologues jacobins de la Révolution française soucieux d'éradiquer tout souvenir de la "féodalité" en effaçant (sans jamais, heureusement, y parvenir) de la mémoire collective des Français les vieux noms de nos pays et de nos provinces.

Les Français n'étant pas des grenouilles (pensons aux malheureux habitants du Maine-et-Loire qui devraient être des Angevins) et encore moins des bulots ou des homards, la Manche doit cesser de faire la Manche en balaçant par dessus-bord un argent qui serait plus efficacement dépensé si la communication de la Manche s'embarquait à bord de celle de la Normandie!

Voir ci-après, cet article de Normandie actu qui nous présente cette carte postale localiste de la Manche sans Normandie ni Cogéma...


 https://actu.fr/insolite/insolite-dans-manche-habitants-invites-sinvestir-dans-valorisation-leur-departement_18996065.html

Insolite. Dans la Manche, les habitants invités à s’investir dans la valorisation de leur département

Habitants de la Manche, vous aimez votre département ? Prouvez-le en participant à sa valorisation. Une initiative de Latitude Manche, l'agence d'attractivité du territoire.

Publié le 10 Oct 18 à 14:48

club-visionnaires-854x396

Latitude Manche, l’agence d’attractivité du département, chargée de sa valorisation et de son rayonnement au-delà de ses frontières, serait suivie par environ 300 000 personnes, tous réseaux confondus. 

Cela nous place dans le top 3 des départements français en nombre de fans, se réjouit Benjamin Tetart, directeur de l’agence.

Il faut dire que, depuis sa création en mars 2017, Latitude Manche ne cesse de multiplier les initiatives originales pour changer l’image du département, le promouvoir. Comme l’ouverture d’un pop-up store marin à Paris (boutique avec des produits de la Manche) fin 2017 – une initiative qui sera reconduite en décembre 2018  – ou, plus récemment, la création de la M’cabine, une maison de promotion roulante.

Lire aussi : Manche : la M’cabine promeut le département par monts et par vaux

Commentaire de Florestan:
Benjamin Tétart, directeur de l'agence... Avec un nom pareil, on conseillera à ce communicant semble-t-il zélé et imaginatif (ça veut dire qu'il faut donner dans le "frangliche") de s'occuper de la communication de l'Ille-et-Vilaine (habités par des "il est vilain"), du Tarn-et-Garonne, du Lot-et-Garonne, de l'Indre-et-Cher, du Loir-et- Cher, de la Saône-et-Loire, de l'Eure-et-Loir, la Seine-et-Marne... ou des Deux-Sèvres!

fraie-grenouille2