Billet de Florestan:

Edouard Le Barbu, ci-devant capitaine au long cours de la ville du Havre, a donc tranché!

En 2021, il n'y aura plus qu'une seule autorité portuaire de la porte océane havraise au... Pont- neuf parisien. Bigre!

On craint alors d'avoir à penser que l'on confonde encore et toujours le contenant avec le contenu, la qualité avec la quantité ou la taille avec l'importance: que l'on confonde, une fois encore, la carte avec le territoire selon une vision techno-jacobino-parisienne qui a son fondement dans l'imagination d'un petit général corse qui se croyait assez fort et malin pour renouveler l'épopée d'un certain Guillaume Le Conquérant.

On est bien d'accord, ce qui importe n'est pas la taille qui nous ferait atteindre une soi-disant "taille critique" européenne en additionnant choux et carottes (ou plutôt céréales et conteneurs) mais la gouvernance et son projet.

Hervé Morin a bien résumé notre affaire maritime: si c'est pour transférer la direction de ce grand ensemble portuaire de la Seine à Paris alors il reste préférable de garder les deux actuels GPM normands en l'état.

Edouard Le Barbu n'a donc pas tranché totalement: on attend son arbitrage sur l'essentiel...

  • La ville du Havre sera-t-elle le siège de la direction de ce grand ensemble portuaire maritime et fluvial qui doit s'étendre des côtes normandes à la région parisienne?
  • La Normandie va-t-elle enfin pouvoir retrouver l'usage de son épine dorsale, la Vallée de la Seine?
  • Où sera la passerelle de commandement et qui en seront les capitaines?

image617

 http://qst.mm.monsite-orange.fr/paquebotnormandie/index.html

 

Lire la Chronique de Normandie (éditée par Bertrand Tierce) n°559 datée du 19 novembre 2018:

Capture_chronique_1

Capture_chronique_2

Capture_chronique_3

Lire aussi l'information suivante (Paris Normandie, 26/11/18):

IMG_1882