Comme d'habitude, la rédaction de l'Eteile de Normaundie partage avec vous un peu de prêchi ou de loceis de Normandie  grâce à la chronique hebdomadaire proposée par Gilles Mauger dans l'Eveil de Pont-Audemer (14 mars 2019)

J’AIME A REVOIR MA NORMANDIE

COMME DISAIT MA GRAND MERE

All en a essué pusse d’eune. Elle en a essuyé plus d’une. Allusion au penchant gourmand d’une dame.

VOCABULAIRE NORMAND

Argréer : réparer, raccommoder. Origine scandinave greida : gréer.

DO YOU SPEAK NORMAN ? Yes you do but you don’t know it ?

A plank c’est une planche en français, une planque en normand.

EUNE TITE HISTOUERE

Affaires de gilets

 

dmeu_y4197040_01_std

_ Boujou Maite Jean cha va ti couomme vos volez ?

_ Pin pus mal man Nono pis tei ? T’as l’ai d’eune poule qu’a trové eun écure-dent ?

_ Est vrai qu’euj sieus eun brin embâclé pis d’eun aote bord, je sieus défoncé cotent. Figurous qu’j’ons eu eune idéye. L’aote jou ch’était, padant l’pète à coue des juilets gannes pis des juilets rouoges, j’eume sieus dit en mei-même : si cha cotinue couomme cha, tertous va voleir couler eun juilet. Les juilets gannes, les juilets rouoges, no porrait étorer les grinds capiaos en juilets bleus, la guêpe raille en juilets roses, les écolos en juilets verts pis les écolos gays en juilets roses à peis verts. Y a des affais à fai d’ce fait. J’ons pensé qu’no peut s’fai eune belle galette aveu touot cha. Pas ? Pou l’moment je trache partout d’la painteure pou man dessein. Amprès je passe au féchonage. J’me gence euddans ma cartrie et ch’est parti, en rade pou la forteune. Voulous vos parsonner aveu mei ? Vos allez forteuner. Vos allez veir. Ryin que d’y penser j’sieus hureu couomme eun cat qui téite deus més.

_ J’vas y reufléchi. Pas ? La painteure j’y connais brin de ryin. Pis j’réisque eud fai des taques touot partouot ou bié d’fai des trompes. Tu veilles pin qu’euj fèche des pois roses su les juilets bleus des gendermes. Cha va pin haiter. I vont fai la goule. Pas ? Eun coup de LBD est si vite rarrivé à c’t’heure. Sitot cha qui qu’tu contes ?

_ Avous vu l’drame qui s’a passé à Givreville ?

_ Nan j’sieus pin ferré. Conte mei cha. Eun drame tu dis ?

_ Seurement. Etait durant la nit d’mardi d’la s’mane passée. Eul pé Mathieu est révillé au mitan d’la nit pa du brit euddans cha cartrie. I réveuille la Marie-Lou. « Attends-tu ? No a d’la veiseite. J’attends du brit euddans la cartrie ». « J’ai peu » qu’al li répone, prends tan tué pis va veir. I s’délite, il engaine ches braies et prend san tué. « Me quitte pin touote seule j’ons trop peu » qu’a li dit. A s’déjuque itou et sort d’la cambre aveu li en li saerrant l’bras. I d’chende la montée et rarrive au ras d’cauchée. I s’avanchent douchement vers la cartrie. S’arrêtent car ils entendent marmionner drié la porte. « I sont deus » qu’all li dit. Ils clenchent touot à la douche l’huis. Font eun pas euddans la cartrie. I z’attendent des freulements. I butent.

A coup, eun grind brit dans la nit, queuqu’eun a baillé eun coup de pied euddans une canette à huile vuide. La mé a très peu et alle chouque violentement le bras d’san homme qui tient le tué. D’ce coup de temps là, le coup part. Un ébrai, eun brit de timbée. I z’éclairent la leumiè et qui qu’i veillent ? Leu fieu dans eune mare de sanc. Défunté.

Il avait fait eune écappée au c’menchement de la nit pou aller veir cha copeine et il arvindait aveuc alle pou passer eul reste eud la nit à la maisonne.

_ All est ryin gaie tan histouère. Eudpusse j’ons bié connu san cousin fréreu à la Marylou. Eun bouon gars. Est san n’vu qu’a mourru. Bouon, allez boujou. Tu m’as copé l’soufflet.

Qui qu’i dit ?

Embâclé : embarrassé ; Défoncé : très, très ; Figurous : figurez-vous ; Pète à coue : défilé ; Juilets : gilets ; gannes : jaunes ; Couler : porter, enfiler ; Etorer : équiper ; Grinds capiaos : gendarmes ; Dessein : projet ; Féchonage : fabrication ; Cartrie : garage ; Voulous : voulez-vous ; Parsonner : s’associer ; Forteuner : faire fortune ; Taques : taches ; Trompes : erreurs ; Haiter: plaire ; Ferré : au courant ; Attendre : entendre ; Tué : fusil ; Se déliter : se lever ; Montée : escalier ; Ras de cauchée: rez de chaussée ; Marmionner : murmurer ; Freulements : frolements ; buter : s’arrêter ; Canette : bidon ; Chouquer : serrer ; Ebrai : cri ; Timbée : chute ; Fieu : fils ; Fréreu : germain ;