Il y a quelques jours, est paru dans le webzine spécialisé L'Antenne l'article ci-dessous :

1920_20180731-01-01-2

https://media.toyota.fr/toyota-devoile-son-nouveau-poids-lourd-zero-emission/

La FNTR appelle à la production de poids lourds "zéro émission"

L’Antenne Mardi 20 Août 2019

https://www.lantenne.com/La-FNTR-appelle-a-la-production-de-poids-lourds-zero-emission_a48977.html

Florence Berthelot, déléguée générale de la FNTR © FNTR

Pour démontrer l’engagement des transporteurs routiers français dans la transition énergétique, la FNTR a décidé de rejoindre la "Transport Decarbonisation Alliance (TDA)". Coalition internationale regroupant plusieurs pays, villes et entreprises, la TDA promeut la production de véhicules "zéro émission" pour un transport décarboné avant 2050. Pour la fédération, la transition énergétique dans le secteur ne peut se faire en effet sans le concours des professionnels de la route. Ceux-ci sont déjà engagés en France, souligne Florence Berthelot "que ce soit pour lutter contre le dérèglement climatique ou pour préserver la qualité de l’air". La déléguée générale de la FNTR rappelle qu’en moins de vingt ans, "les professionnels du transport routier français ont diminué de 24 % leurs émissions de CO2 les ramenant à 5,7 % des émissions de CO2 totales de la France". Pour la qualité de l’air, le secteur "a diminué de 74 % ses émissions de particules fines ; les camions n’émettant que 1,6 % du total de ces émissions en France".

Érick Demangeon

Mardi 20 Août 2019


 

Commentaire :

     L'un des principaux arguments actuels pour favoriser le transport ferroviaire et réduire le transport routier de camions est l'empreinte carbone, favorable au premier...

     Il apparaît de plus évident que cet argument va littéralement voler en éclats en quelques années !

     Ce même argument était déterminant pour envisager la réalisation d'un franchissement ferroviaire de l'estuaire de la Seine à proximité immédiate du port du Havre, pour l'acheminement du fret en transit...

     Les adversaires occultes de ce franchissement, regroupés au sein du lobby céréalier francilo-rouennais, peuvent déjà se frotter les mains : ne l'ont-ils pas suffisamment retardé pour compromettre sa réalisation ?...