Par l'intermédiaire d'un quotidien breton d'envergure nationale, les Verts viennent encore de nous délivrer un message moralisateur :

Normandie : les Verts veulent plus de train

Ouest-France. Publié le 30/10/2019 à 17h52

https://www.ouest-france.fr/normandie/normandie-les-verts-veulent-plus-de-train-6589166

Le groupe des élus régionaux Europe Ecologie-les Verts s’exprime, dans un communiqué, sur la politique régionale ferroviaire. Demandant qu’elle bénéficie de davantage de crédits.

Un train à Alençon. | ARCHIVES OUEST-FRANCE/ILLUSTRATION

« Les nombreuses réactions d’usagers en attestent depuis l’annonce de la nouvelle grille horaire : les Normands réclament de pouvoir prendre le train. […] Les études de mobilité en attestent : à titre d’exemple, la Région Normandie et la SNCF vont devoir augmenter le nombre de trains en gare de Bourgtheroulde Thuit-Hébert, dans l’Eure, avec un potentiel de 7000 usagers qui transitent quotidiennement depuis le Roumois vers la métropole de Rouen », détaille dans un communiqué le groupe des élus EELV de la Région.

Ils pointent également : « Les déplacements de la Normandie vers Paris sont également considérables, avec un choix de vivre dans les villes normandes reliées à la capitale. […] Les petites gares intermédiaires ont aussi leur rôle à jouer, car ceux qu’on appelle les périurbains aspirent également à pouvoir se passer de leur voiture pour aller travailler, étudier, se soigner, se distraire, qu’ils vivent à Pont-de-l’Arche, à Bréauté ou à Flers. »

Améliorer les infrastructures ferroviaires

Concernant la nouvelle grille horaire, « la Région a essayé de ménager la chèvre et le chou », estiment les élus Verts. Qui annoncent : « Nous sommes à l’heure des choix. […] En Normandie, plus de 300 millions d’euros de crédits d’investissement auront été alloués sur l’ensemble du mandat de M. Morin à l’extension du réseau routier et autoroutier. On sait que le prix de la tonne carbone va s’envoler : de 32 € la tonne aujourd’hui, elle atteindra 250 € en 2030, 500 € en 2040 et 775 € en 2050, selon les projections du rapport Quinet. […] Transférons donc ces crédits d’investissement régionaux à l’amélioration des infrastructures ferroviaires, qui bénéficient de moins que les routes, avec 167 millions d’euros. »

     Le problème, avec les verts, c'est qu'ils défendent souvent tout et son contraire ; c'est encore le cas ici.

     Il y a quelques années, je le rappelle, quand il a été question d'un éventuel futur franchissement ferroviaire de l'estuaire de la Seine proche du Havre, susceptible de détourner de la route une partie du trafic fret desservant le port du Havre, tout en offrant la possibilté aux urbains et périurbains de trajets directs entre le Havre et l'Ouest par le train, des bons apôtres Verts ont été à l'origine d'un recours en justice contre la simple allusion à cette infrastructure dans le Schéma de COhérence Territoriale du Havre-pointe de Caux-estuaire...

     De combien de tonnes-carbone était-il question alors ?! Est-ce que la notion de développement durable était présente à l'esprit de ces bons apôtres alors ?!