Nous avons déjà traité ici d'une belle et bonne nouvelle normande, à savoir, la création d'un campus international dédié au cheval sur le site de Goustranville dans le Calvados avec délocalisation de la section équine de l'école nationale vétérinaire de Maisons-Alfort.

Ouest-France, dans son édition caennaise du 4 décembre 2019 revient, bien entendu, sur cette importante décentralisation dont bénéficie enfin la Normandie.

Sauf que le journaliste n'a, semble-t-il, pas remarqué un petit détail subliminal dans la vue d'artiste proposée par le cabinet (parisien?) d'architectes en charge du projet normand...

chevalpluie