Une fois encore, le reflet médiatique national de la Normandie n'est pas très favorable et dénoncer l'influence du lobby breton dans les salles de rédaction de la grande presse parisienne ne suffit plus...

Exemple avec cette enquête sur les villes où il ferait bon de télétravailler avec le meilleur rapport entre coût et qualité de la vie où aucune ville normande n'apparaît sur la carte.

Trou normand...

Pourtant dans une enquête précédente, l'agglomération de Rouen apparaissait enfin pour la première fois dans les radars médiatiques parisiens comme une ville permettant le meilleur rapport entre travail disponible, niveau des salaires et coût de l'immobilier: une agglomération où l'on peut travailler là où l'on réside et réciproquement et ce au meilleur coût possible.

Dans cette nouvelle enquête, centrée sur la possibilité de télétravailler avec sérénité en profitant d'un cadre de vie agréable, il est à craindre que la Normandie ne subisse encore une image pourrie par son désastre ferroviaire et par la présence encore importante de nombreuses "zones blanches" rurales en ce qui concerne la couverture Internet ou de téléphonie:

L'attractivité métropolitaine concerne désormais tout le territoire et pas simplement que les territoires urbanisés d'une métropole.

Une fois encore, la Normandie subit le passif de sa division passée, avec une image médiatique nationale qui reste discrète et datée (clichés) avec l'absence d'une véritable métropolisation à partir du réseau Caen/ Rouen et Le Havre qui devrait s'assigner la tâche prioritaire et stratégique d'attirer les populations de cadres qui veulent fuir la région parisienne et ses contraintes au lieu de pratiquer un localisme aussi vain qu'inefficace!

https://immobilier.lefigaro.fr/annonces/edito/acheter/j-achete/villes-ou-vivre-au-vert?utm_source=figaro_immo&utm_medium=email&utm_term=newsletter&utm_campaign=news_1306

Trou normand