Nous ouvrons, bien entendu, cette revue de presse en rendant hommage à la mémoire de son altesse royale le Prince Philippe d'Angleterre, duc d'Edimbourg qui vient de nous quitter à l'âge de... 99 ans.

C'est l'occasion de rappeler le lien intime, historique et culturel qui relie la Normandie au Royaume d'Angleterre par la personne physique de l'actuelle souveraine britannique, la Reine Elizabeth II qui est toujours "duc de Normandie" pour les états et bailliages de Jersey, Guernesey, Aurigny et seigneurie de Sercq. 

Enfin, nous n'oublions pas ici que la famille royale d'Angleterre des "Windsor" bien qu'ayant principalement des origines allemandes a, aussi et surtout, de par une succession dynastique et généalogique jamais interrompue, des origines remontant à Guillaume Le Conquérant notre duc de Normandie couronné roi d'Angleterre à la Noël 1066 et qui fonda les châteaux de la Tour de Londres et de Windsor, ces deux hauts lieux de la monarchie britannique qui seront mis à l'honneur à l'occasion des obsèques du Prince Philippe.

Royaume-Uni : le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, est mort, annonce Buckingham (paris-normandie.fr)

B9726684556Z

Le Prince Philippe était un héros militaire de la Seconde guerre mondiale: à ce titre, il avait toute sa place pour couronner de sa présence prestigieuse les anniversaires du débarquement en Normandie. Sa dernière visite en Normandie remonte, justement, à juin 2014 à l'occasion du 70ème anniversaire du Jour-J, année historique de la réunification de notre chère Normandie...

Mort du prince Philip : sa dernière visite en Normandie pour le 70e anniversaire du Débarquement (francebleu.fr)

Mort du prince Philip : sa dernière visite en Normandie pour le 70e anniversaire du Débarquement

Vendredi 9 avril 2021 à 15:39 
Par France Bleu Normandie (Calvados - Orne)France Bleu CotentinFrance Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)France Bleu
 

870x489_000_par7900453

 Le Prince Philip, l'époux de la reine d'Angleterre, est mort ce vendredi 9 avril. Le 6 juin 2014, il avait participé au 70e anniversaire du Débarquement à Bayeux et Ouistreham, sa dernière visite officielle en Normandie.

 Il avait accompagné son épouse la reine Elizabeth II à Bayeux et à Ouistreham en juin 2014 lors du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie. Le Prince Philip s'est éteint ce vendredi 9 avril, a annoncé dans la matinée la famille royale. Le duc d'Edimbourg, souffrant depuis plusieurs années, avait 99 ans. 

 Elizabeth II et le Prince Philip avaient répondu favorablement à l'invitation de François Hollande à participer aux cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement. 

Le couple royal était arrivé le 5 juin 2014 à Paris, à la gare du Nord. Il s'était rendu à une cérémonie à l'Arc de Triomphe avant de gagner le Palais de l'Elysée. Le lendemain, la reine d'Angleterre et le duc d'Edimbourg avait asssisté à une cérémonie franco-britannique à Bayeux, ville située à une dizaine de kilomètres à peine des plages du Débarquement. 

860_000_arp3896769

Au cours de cette cérémonie, le Prince Philip et la reine d'Angleterre avaient rencontré des vétérans britanniques.

Le couple avait ensuite déjeuné avec les autres chefs d'Etats au château de Bénouville dans le Calvados, avant de participer à la cérémonie internationale de Ouistreham. 

Le chef cuisinier Michel Bruneau se souvient d'un homme très discret. "J'ai vu monsieur Poutine et monsieur Obama lui serrer la main, mais après la reine bien évidemment", raconte-t-il, "Le Prince Philip avait mangé relativement peu comme la plupart des chefs d'Etat. Monsieur Obama a réclamé le fromage, notamment du camembert. Mais lui, honnêtement, d'après ce que m'a rapporté le maître d'hôtel qui était là, il avait grignoté". 

La journée du 6 juin 2014 s'était terminée par un diner officiel à l'Elysée à l'invitation du président de la République de l'époque, François Hollande. 

Si le Prince Philip n'a pas participé au Débarquement en Normandie comme soldat, il s'est engagé à 18 ans dans la Royale Navy.  A 21 ans, il a été promu lieutenant d'un navire britannique. En juillet 1943, il a pris part au débarquement allié en Sicile et c'est là qu'il s'est fait remarquer.

"Alors que son navire est pris sous le feu nourri des Allemands qui le prennent pour cible, il a la bonne idée de faire tirer des fumigènes depuis le navire sur lequel il se trouve pour faire croire aux Allemands que le bâtiment est touché et en train de sombrer. En fait, ça va vraiment sauver à la fois le navire et surtout tous les marins qui sont avec lui", raconte Emmanuel Thiébot, historien au Mémorial de Caen.

 Les obsèques du Prince Philippe auront lieu samedi 17 avril 2021 en la chapelle royale Saint-Georges du château de Windsor.


 Enfin, un peu de courage pour faire prévaloir les réalités de l'environnement sur le terrorisme intellectuel de l'écologisme: le patrimoine de nos moulins est menacé. Quelques députés de l'Assemblée Nationale veulent déposer un projet de loi.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/04/09/les-deputes-veulent-empecher-la-destruction-des-ouvrages-qui-barrent-les-rivieres_6076210_3244.html

 

Faire durer le Covid et la campagne de vaccination contre le Covid... Tous les moyens sont bons pour repousser à l'automne une prochaine défaite électorale  de l'actuelle majorité présidentielle aux régionales et aux départementales...

https://actu-orange-fr.cdn.ampproject.org/c/s/actu.orange.fr/politique/bayrou-veut-repousser-les-regionales-apres-l-ete-CNT000001zKvnk.amp


Elections régionales et peut-être présidentielles: l'axe Paris-Le Havre rassemble les forces de l'axe... Philippe! Avec le maire de Vernon en porte-flingue contre Hervé Morin, le président normand sortant mais aussi et surtout contre Guy Lefrand qui fait office de dernier grognard normand résistant du côté de l'hôtel-de-ville d'Evreux...

Elections régionales en Normandie. Le maire de Vernon ne sera pas sur la liste d'Hervé Morin | Le Démocrate Vernonnais (actu.fr)

Elections régionales en Normandie. Le maire de Vernon ne sera pas sur la liste d'Hervé Morin

Le maire de Vernon, François Ouzilleau, conseiller régional élu en 2015 aux côtés d'Hervé Morin, annonce qu'il ne se représentera sur la liste du président sortant.

François-Ouzilleau

Depuis plusieurs mois déjà, le maire de Vernon (Eure), François Ouzilleau, a pris ses distances avec le président sortant de la Région NormandieHervé Morin. Le sujet du train et le sort des navetteurs vernonnais ont fait apparaître des divergences entre les deux élus régionaux.

Ce vendredi 9 avril 2021, François Ouzilleau annonce qu’il ne sera pas candidat auprès d’Hervé Morin pour les prochaines élections régionales.  S’il remercie le président de la Région pour la confiance qu’il lui a accordée en 2015, le maire de Vernon, n’a pas souhaité rejoindre sa liste  :

"Alors que notre pays a changé depuis notre élection, le temps semble s’être cruellement arrêté au mois de mai 2017 à l’horloge de l’Hôtel de Région. L’esprit d’union qui nous a initialement portés a laissé progressivement sa place aux chapelles partisanes et aux passions tristes. Le Conseil Régional ne parle plus aux vrais gens mais uniquement aux élus."

François Ouzilleau conseiller régional et maire de Vernon

Critiques du gouvernement

Les critiques jamais voilées dHervé Morin à l’encontre du gouvernement semblent avoir précipité la rupture : « Les Normands attendent des réponses ambitieuses, l’union en actions et la fédération de toutes les forces vives, plutôt qu’une perpétuelle tribune politique nationale. Les Normands peuvent-t-ils se permettre de regarder passer encore les trains du développement quand, au dialogue constructif avec l’Etat, demeure l’attaque stérile comme seule réponse ? Non… et je le regrette d’autant plus que je m’associe volontiers à de nombreux volets de notre bilan », écrit François Ouzilleau.

À lire aussi:

Le maire de Vernon ajoute : « Aujourd’hui, le Conseil régional érigé en tribune politique pour son président isole la Normandie, divise les Normands et éloigne l’institution de nos concitoyens. Nous sommes loin de cette belle idée d’union de 2015 et je le déplore, cher Hervé. Une Région qui rassemble n’est-elle pas une assemblée qui ressemble à la Normandie dans sa diversité ? »

Le maire d’Evreux en ligne de mire

Mais ses critiques les plus cinglantes, François Ouzilleau les réserve au maire d’Evreux, Guy Lefrand. Le maire de Vernon ne tient visiblement pas à figurer sur une liste où apparaîtrait le maire de la ville préfecture de l’Eure :

« Pour ma part, j’ai choisi la ligne : le dépassement des partis et, à la facilité d’accepter un strapontin, je préfère emprunter un chemin moins aisé, sur lequel je ne croiserai pas Monsieur le Maire d’Evreux ».

Il poursuit : « Je renierai alors tout ce qui fonde mon engagement si je devais me résoudre aux coups d’éclat permanents ébroïciens comme seule ligne, aux coups de com’ à répétition, aux coups de menton comme orientation et coups de gueule perpétuels en guise de concertation…. »

Le maire de Vernon décoche ses flèches et multiplie les exemples sur ses divergences avec le maire d’Evreux : 

« Pourtant, je n’ai rien contre Les Républicains. Seuls les comportements anti républicains m’indignent. On s’éloigne de la voie républicaine, quand on préfère le jaune d’un gilet aux vertus de notre bannière tricolore. On s’éloigne de la voie républicaine, quand on préfère à l’esprit des lois le fantôme de Pierre Poujade. On s’éloigne de la voie républicaine, quand le prix de son âme d’élu pèse, à la balance de l’épicier, le poids de quelques arrêtés municipaux illégaux. On s’éloigne de la voie républicaine, quand on préfère jouer au « médecin malgré lui » en pleine pandémie, alors que les Français attendent la force d’un Hugo plutôt que la farce d’un Molière ».

À lire aussi:

Candidat, mais avec qui ?

Alors qu’il a quitté Les Républicains en juin 2019, le maire de Vernon, contrairement à son ancien premier adjoint Sébastien Lecornu  précise qu’il « n’est pas en marche. Je n’ai pas besoin d’un parti pour être un républicain. Ni de mouvement pour être démocrate. »

Le maire de Vernon précise que d’autres annonces suivront. François Ouzilleau sera bien candidat mais sur quelle liste, il préfère faire durer le suspense…Il y a seulement quelques jours, il retweetait l’annonce de candidature du maire de Caudebec-lès-Elbeuf, Laurent Bonnaterre…


 Commentaires de Florestan:

Dans le genre de l'hôpital qui se fout de la charité, Monsieur le maire de Vernon se pose-là!

Qui donc se répand en vaines polémiques partisanes ad personnem dans la presse locale si ce n'est ce Monsieur Ouzilleau? Si Hervé Morin a quelques différends avec l'actuelle majorité gouvernementale c'est que depuis 2017, en effet, le "pacte girondin", l'expression se trouve dans les tracts de campagne d'un certain Emmanuel Macron, n'a jamais été au rendez-vous, bien au contraire puisque nous avons depuis 2017 l'exécutif gouvernemental le plus méfiant que nous ayons jamais vu à l'égard de l'idée régionale depuis les débuts de la décentralisation! 

Emmanuel Macron l'a dit lui-même: les grandes régions issues de la réforme de 2015 voulue par François Hollande sont trop puissantes. D'où l'obsession de l'actuel chef de l'Etat de contourner le bloc régional soit par un retour à la déconcentration de l'Etat sur les territoires soit en développant des coopérations directes avec les départements et les intercommunalités. Hervé Morin à la tête de la seule vraie région de France ainsi que les autres présidents de région espéraient une coopération et une collaboration sincère avec l'Etat central via un renforcement du rôle du préfet de région: dans l'urgence de la crise sanitaire du printemps 2020 cette collaboration a parfaitement fonctionné notamment en Normandie.

Il est donc bien dommage que la ligne du gouvernement manque totalement de clarté et de sincérité sur les réalités régionales: Hervé Morin ne fait qu'en prendre acte pour gérer au mieux les intérêts des Normands, par exemple, en faisant pression sur le gouvernement Castex pour obtenir un financement plus décent du futur contrat de plan avec l'Etat pour l'avenir de l'université normande...

Bref! Nous conseillons à Monsieur Ouzilleau de lire l'Etoile de Normandie avant d'émettre un avis public quelque peu véhément sur ce qu'il convient de faire pour servir l'intérêt général normand.

Enfin, il serait judicieux que ces Messieurs qui se trouvent bien courageux de soutenir en ce moment une majorité gouvernementale et un président de la République à la peine dans la crise historique et exceptionnelle que nous vivons depuis plus d'un an, poussent leur courage politique jusqu'au bout en adhérant clairement à La République En Marche...


 En ce début d'avril 2021, retour impromptu de l'hiver en Normandie avec une mini vague de froid pour le week-end de Pâques: on espère que les arbres fruitiers de la vallée de la Seine n'ont pas trop souffert car la neige est arrivée au moment de la floraison...

th

EN IMAGES. Après le beau temps, la neige s’invite en Normandie (paris-normandie.fr)


 

Une superette entièrement automatique ouvre à Caen: une première en Normandie!

https://actu.fr/normandie/caen_14118/la-premiere-superette-automatique-de-normandie-ouvre-a-caen-avec-ximiti_40926792.html

 

Les Normands,  toujours aussi innovants!

https://www.ouest-france.fr/normandie/granville-50400/sud-manche-leur-bracelet-medical-decroche-un-prix-5cb7e7cc-9915-11eb-9a6f-78d2651024e7

 

Le littoral le plus secret et le plus préservé de Normandie va pouvoir échapper aux éoliennes. Pour combien de temps encore?

Saint-Marcouf. Le préfet rejette l'implantation de trois éoliennes (lamanchelibre.fr)

 

Christophe Leroy, le chef du restaurant du "palais Vivienne" à Paris qui organisait des dîners clandestins est d'origine normande...

Normandie. Le chef Christophe Leroy accusé de préparer des dîners clandestins (lamanchelibre.fr)

 

La très discrète ministre des Armées est annoncée à l'arsenal de Cherbourg...

https://www.ouest-france.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin-50100/cherbourg-en-cotentin-la-ministre-des-armees-en-visite-a-naval-group-lundi-12-avril-f615a860-9874-11eb-ae5c-5fcedc06561a

 

Contournement Est de Rouen: le département de la Seine-maritime confirme concrètement sa contribution financière...

https://www.ouest-france.fr/normandie/rouen-76000/contournement-est-de-rouen-le-departement-participera-a-hauteur-de-40-millions-d-euros-cabe0e08-9880-11eb-b44f-3293a4348be5

 

Accès réduit au Mont-Saint-Michel en raison du confinement décrété par le gouvernement:

L’offre de transport pour le Mont-Saint-Michel s'adapte au troisième confinement | La Gazette de la Manche (actu.fr)

 

Signature du contrat révisé de territoire de Saint-Lô Agglo: l'un des objectifs soutenus financièrement par la région Normandie est la réhabilitation et la valorisation du centre de cette ville normande qui témoigne typiquement et symboliquement de sa destruction totale en 1944 et de sa reconstrution dans les années 1950...

Document-4

 Vendredi 9 avril, Hervé MORIN, Président de la Région Normandie, Marc LEFEVRE, Président du Département de la Manche et Fabrice LEMAZURIER, Président de Saint-Lô Agglo ont signé à Saint-Lô le contrat de territoire révisé de Saint-Lô Agglo.

 Le montant total des projets pour Saint-Lô Agglo est 44 555 056 € dont la participation de la Région à hauteur de 5 932 397 € et celle du Département à hauteur de 5 983 956 €.

 Les 42 projets financés ont pour but de favoriser l’attractivité de l’agglomération de Saint-Lô, d’accroître sa compétitivité économique et d’encourager le développement durable et solidaire du territoire. Ils s’inscrivent dans le plan de relance Normandie.

 Dix nouvelles opérations ont été ajoutées au contrat initial :

  • Une étude urbaine sur le quartier de la gare et les études relatives au pôle d’échange multimodal
  • La création d’un tiers-lieu étudiant à Saint-Lô
  • L’aménagement d’un réseau d’itinéraires cyclables dans la cadre de la stratégie cyclable de l’agglomération
  • La réhabilitation et l’extension du gymnase de Condé-sur-Vire
  • La modernisation de l’espace culturel à Condé-sur-Vire
  • La conception d’une maison de services tertiaires à Théreval
  • L’aménagement de la place Edmond Piedagnel à Agneaux.
  • La construction d’un nouveau groupe scolaire à La-Barre-de-Semilly (financement du Conseil départemental de la Manche)
  • Les études pour la restauration du théâtre de Saint-Lô (financement du Conseil départemental de la Manche)

 Le contrat initial concerne notamment :

  • La restructuration du centre sportif Fernand Beaufils à Saint-Lô
  • L’extension et la reconfiguration du stade de rugby de l'Aurore
  • La construction de la Maison du Technopôle à Saint-Lô
  • La réalisation d'opérations d'immobilier d'entreprises Saint-Lô starter et agglo 21
  • L’aménagement du cœur de ville de Saint-Lô
  • La création d'un espace naturel de détente et de loisirs sur le site de la gare
  • La restructuration du centre sportif Fernand Beaufils à Saint-Lô
  • Les travaux de la Maison du Technopôle de Saint-Lô « Pôle Agglo 21 » qui offre plus de 10 hectares dédiés aux secteurs de l'Agroalimentaire, du Numérique et de l'Innovation

 

Les intercommunalités rurales normandes sont de plus en plus nombreuses à faire des travaux d'entretien et de restaurations lourdes sur leur patrimoine religieux et c'est une bonne nouvelle car la prise de conscience de l'importance de ce patrimoine pour le développement local s'affirme... Exemple avec l'église de Longny-au-Perche:

Cloches et beffroi de l’église de Longny-au-Perche ont été emportés pour leur restauration | Le Perche (actu.fr)

 

La Mission Bern choisit d'aider un monument historique normand méconnu: les restes du château du Neufbourg dans l'Eure.

Mission Patrimoine 2021 : le Vieux-Château du Neubourg retenu comme « site emblématique » normand (culture.gouv.fr)

mail


APPEL A L'AIDE!

Le "Clos Normand", c'est-à-dire la paillote créée à Dakar au Sénégal par Léopold Sédar Senghor en tant que centre culturel de rencontres entre l'Afrique et la Normandie a été victime d'un incendie accidentel suite aux émeutes qui ont violemment secoué la capitale du Sénégal ces dernières semaines...

clos-normand

A Dakar, les Normands dans la peine - Choisir la Normandie

Amis ambassadeurs, le Clos Normand, lieu mythique de Dakar, créé en 1962 par la Normande Colette et son époux Léopold Sédar Senghor – poète, écrivain, homme d’État français et premier président de la République du Sénégal – a aujourd’hui besoin de vous!

Lors des émeutes et manifestations qui se sont déroulées le 8 février dernier à Dakar, le Clos Normand a été atteint par diverses bombes lacrymogènes, détruisant en quelques instants la « Paillotte des Normands ». Lieu de vie, de culture, d’échanges et de rassemblements, cette paillotte accueillait notamment les activités de l’association « l’Amicale de Normandie ».

« Gérée en toute autonomie et indépendance depuis sa création par l’équipe de bénévoles, composée de Normands de sang, de terre, de cœur ou d’adoption, le lieu incarnait la mentalité normande où tout un chacun est le bienvenu sans aucune restriction » explique Jean-Pierre Vrac, Cherbourgeois et ambassadeur normand au Sénégal.

 Si le Clos normand avait pu survivre bon gré, mal gré, depuis la crise sanitaire, ce nouveau coup dur précipite les difficultés et fragilise les lieux. Afin de poursuivre leur activité et redonner vie à cet espace, l’association a ainsi lancé une cagnotte leetchi pour financer la reconstruction de la paillotte. Un appel à la générosité normande comme un cri du cœur que nous vous relayons aujourd’hui.

« Nous voulons renaitre de nos cendres pour continuer à faire rayonner notre Normandie et nous avons besoin de vous. L’élan des Normands du monde entier nous permettra de fêter dignement les 60 ans du Clos Normand de Dakar en 2022. »

Pour participer:

 Plus d’informations sur le Clos Normand et l’histoire de Léopold Sedar Senghor : https://www.facebook.com/leclosnormanddkr


 

En 2024, le Versailles normand du cheval, le Haras du Pin accueillera toute la base arrière équestre des Jeux Olympiques de Paris:

Paris 2024 : Le Haras du Pin, capitale du cheval Paris 2024 : Le Haras du Pin, capitale du cheval (sportmag.fr)

Joyau du patrimoine normand, le Haras du Pin jouera un rôle majeur à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. L’infrastructure sera un centre de préparation destiné à la préparation des meilleurs athlètes mondiaux en équitation.

Paris 2024 mettra l’ensemble de la France à l’honneur, notamment la Normandie. Les Jeux olympiques et paralympiques qui auront lieu dans trois ans laissent une belle place au territoire normand et à ses départements. Dans l’Orne, trois sites ont été retenus : Argentan, L’Aigle et le Haras du Pin. Ce dernier doit permettre d’accueillir les sportifs qui voudront s’entraîner au saut d’obstacles, au dressage PARA, au dressage OLY ou encore au Concours complet au Haras national du Pin en vue des Jeux olympiques de 2024. « C’est une excellente nouvelle qui vient récompenser tous les efforts mis en œuvre par le Département, déjà labellisé Terre d’accueil 2024, la Région Normandie et notre Versailles du cheval pour faire de ce haut-lieu ornais une référence en matière de sport équestre », se réjouit Christophe de Balorre, président du Conseil départemental de l’Orne. Le Département de l’Orne avait d’ailleurs souhaité adhérer au label « Terre de Jeux 2024 » dès l’annonce officielle de l’attribution des Jeux olympiques.


 

La Normandie, terre de gastronomes
Trois bonnes nouvelles pour le prouver : à Rouen, l’école de gastronomie Fauchon accueillera en septembre une première promotion de 16 élèves, qui se formeront au management des métiers de service, en partenariat avec l’école Neoma Business School. Une seconde rentrée aura lieu, en janvier 2022, pour former professionnellement jeunes ou moins jeunes, en cuisine, pâtisserie ou boulangerie.

Septembre marquera également le lancement, dans la Manche, d’une formation expérimentale de « cuisinier en gastronomie ». L’objectif : former en deux ans et en alternance 8 à 12 élèves destinés à travailler dans des établissements de renom.

Enfin, dans l’Eure, un projet de campus culinaire haut-de-gamme, porté par Joël Robuchon International, pourrait investir un ancien centre hospitalier. Mais la patience est requise : si le projet se confirme, il faudra attendre l’horizon 2024-2025 pour accueillir les premiers étudiants du monde entier.