Chenal Rouen-Honfleur : les associations de protection de l’environnement consultées

Environnementvendredi 06 janvier 2012 (Ouest-France, Honfleur)

Un arrêté commun des préfectures du Calvados, de l’Eure et de la Seine-Maritime vient d’autoriser la présence d’une association calvadosienne de protection de l’environnement dans le futur comité de suivi des opérations d’arasement (creusement) du chenal Honfleur-Rouen. Une décision dont se félicite Henri Luquet, coprésident de l’Union des rivages de la Touques : « C’est une grande victoire de voir enfin les riverains, associations de protection de l’environnement et les pêcheurs écoutés. »

Ce « comité de suivi des opérations et de leur incidence sur le milieu » sera présidé par le préfet de Région et sera composé, entre autres, d’une association de protection de l’environnement et d’un représentant de la Fédération de la pêche et des milieux aquatiques par département. Ce projet, qui a pour but de faire passer de plus gros bateaux de l’estuaire de la Seine à Rouen, « augmentera encore les mètres cubes de sédiments présents dans le chenal et donc la pollution de l’eau », prévient Henri Luquet.


Commentaire de Florestan:

Après l'inexcusable arrogance de la précédente enquête d'utilité publique expédiée en un mois dans l'absence d'information des collectivités territoriales de la rive Sud de l'estuaire alors que les services préfectoraux (DREAL) sont tenus de travailler la main dans la main dans le cadre de la Directive Territoriale d'Aménagement de la Basse-Seine (pilotée par le préfet de région de Rouen, Rémi Caron), il était temps de remettre totalement à plat ce grand dossier d'intérêt régional normand et aussi d'intérêt national non seulement en raison des enjeux environnementaux (par ex: pollution des eaux marines et présence de la coquille St Jacques label Rouge) et en raison des enjeux économiques: le port de Rouen dernier grand port de fond d'estuaire d'Europe en activité est le premier port européen exportateur de céréales et contribue avec Honfleur (avant-port de Rouen), le GPM du Havre et Ports Normands Associés (Caen-Cherbourg) à l'animation du premier système portuaire français et au 5ème européen...

Rappelons qu'en 2013, il n'y aura qu'une seule chambre de commerce et d'industrie sur l'Estuaire (fusion Honfleur-Lisieux-Pays d'Auge avec Le Havre-Fécamp-Bolbec) et qu'un rapprochement métropolitain Caen-Le Havre est à l'étude. Antoine Rufenacht, ancien maire du Havre et haut-commissaire au développement de l'Axe Seine préside aussi l'association des élus de l'Estuaire qui prépare pour 2013 un grand événement festif "l'Estuaire le pays de l'eau" avec la relance des liaisons maritimes entre Le Havre et Honfleur et Trouville: autant donc faire le nécessaire dès maintenant pour maintenir la qualité des eaux et la qualité environnementale exceptionnelle d'un territoire qui doit apprendre à gérer la cohabitation entre raffineries; cargos ou pétroliers et vasières, oiseaux et nuages chers à Eugène Boudin...