La SAPN que nous avons rebaptisé ici sous le nom de "Sangsue aux Normands" est une vraie féodalité d'Ancien Régime (c'est une ferme générale comme on disait avant 1789) qui symbolise l'état de sujétion du territoire normand aux logiques radiales et radicales dominantes Paris-Province (en l'occurrence, une autoroute Paris-Deauville puis vaguement Paris Normandie pour être plus sûrement aujourd'hui Paris-Bretagne) qui consiste davantage à traverser au plus vite un territoire plutôt qu'à le desservir...

Exemple éclairant à la hauteur du lieu bien nommé "la Haie Tondue", sur le plateau à l'Ouest de Pont L'Evêque en direction de Caen qui permet de quitter l'autoroute gratuitement vers Caen sans pouvoir la reprendre dans la même direction. Ce demi-service tout comme l'absence d'un échangeur sur la Risle à la hauteur de Pont Audemer symbolisent parmi d'autres exemples, le mépris des territoires normands par la SAPN.

Et pour que cette dernière s'intéresse à nos territoires, nos collectivités vont devoir payer... avant que cela ne soit le tour, au final, des automobilistes normands avec l'installation de "gares de péage" (sic!) là où il n'y en avait pas!


 

http://www.ouest-france.fr/normandie/normandie-un-million-d-euros-pour-avoir-un-demi-echangeur-sur-l-13-4652508

Normandie. Un million d'euros pour avoir un demi-échangeur sur l'A 13

Le conseil régional de Normandie et le Département du Calvados sont prêts à financer chacun à hauteur de 500 000 € le demi-échangeur de la Haie-Tondue, près de Pont-l'Évêque. Le coût global est estimé à 3 millions d'euros.

Afficher l'image d'origine

La région Normandie et le Département du Calvados posent un million d'euros sur la table de la SAPN, la société des autoroutes Paris-Normandie, concessionnaire de l'autoroute A13.

Leur but : « Convaincre la SAPN de mener à bien l’aménagement de cet ouvrage important pour le territoire», déclarent Hervé Morin, Président de la Région Normandie et Jean-Léonce Dupont, Président du Département du Calvados dans un communiqué.

Ils visent un objectif : une mise en service à horizon 2020-2021, concomitamment à celle de la mise à six voies de la section Pont-L’Evêque-Dozulé.

http://www.ouest-france.fr/normandie/a13-dozule-pont-leveque-trois-voies-3669325

Ce demi-échangeur avait été inscrit au plan de relance autoroutier de 2015. Le coût prévu de cet équipement est de 3 millions d’euros.