... En supprimant les péages avec arrêt physique devant la barrière et guichetier et guichetière dans la guitoune: officiellement il s'agit de ne plus emmerder les Parisiens dans leur retour vers Paris le dimanche soir en leur épargnant des bouchons homériques à Beuzeville et autres "gares" (sic!) de péage aux noms bien normands... Officiellement, encore, (prière de ne pas rire!) c'est pour améliorer l'attractivité du territoire normand! 

LA GROSSE BLAGUE!

Car, certes, le péage va devenir invisible cela permettra de supprimer des dizaines d'emplois normands à la SAPN et améliorer encore plus la profitabilité de la Sangsue aux Normands (cf. l'A28 où l'on ne trouvera pas âme qui vive sur 120km entre Bourg-Achard et Sées: tout est automatique ou presque!) mais aussi et surtout parce que la douloureuse qui augmente chaque 1er février sera toujours la même, débitée directement sur votre compte!

Qu'il y ait des barrières ou non, le mépris pour la Normandie et les Normands demeure: il n'en sera d'ailleurs que plus pervers et hypocrite puisque dissimulé dans l'artifice de la dématérialisation numérique et les réalités resteront les mêmes entre une Normandie routière gratuite à l'Ouest et une Normandie routière payante à l'Est et au Sud.

Bref! pour se barrer le week-end en Bretagne c'est gratuit mais pour vivre et travailler en Normandie cela restera toujours aussi payant!

Vers la fin des bouchons du dimanche soir sur l’A13 ?

Transports. Pour fluidifier la circulation de Paris à Caen, sur l’A14 et l’A13, des portiques pourraient bientôt remplacer les péages.

Des portiques équipés de détecteurs pourraient remplacer les barrières de péage génératrices d’embouteillages sur les autoroutes A14 et A13 entre Paris et la Normandie. C’est ce qu’a annoncé Vincent Fanguet aux élus des territoires situés à proximité de l’autoroute A13, lors de la réunion organisée par la Société des autoroutes du nord et de l’est de la France (Sanef) à Pont-l’Évêque. D’après une étude menée par la société autoroutière portant sur le trafic 2017, plus de deux millions d’heures de conduite pourraient être gagnées en supprimant les barrières de péage entre Paris et Caen.

« UN ATOUT SUPPLÉMENTAIRE »

Le directeur d’exploitation a précisé que le groupe Sanef est en discussion avec l’État pour remplacer le système de barrières de péage existant entre Paris et Caen par des équipements de détection ne nécessitant plus d’arrêt au péage. « Ce sera, juge-til, un atout supplémentaire pour l’attractivité du territoire normand. »

Utilisé dans plusieurs pays d’Europe (Irlande sur le périphérique de Dublin, accès au centre-ville de Londres, Portugal...), le premier système « free flow » (flux libre) de l’Hexagone est en fonction sur l’autoroute A4 depuis le 20 mars dernier. Il permet aux usagers de passer sans ralentir sous les portiques équipés d’un système de détection scannant à la fois la plaque d’immatriculation et l’étiquette téléchargeable gratuitement sur le site Internet de la Sanef qui devra être collée sur le pare-brise du véhicule. Le montant du trajet - — qui reste inchangé — est prélevé automatiquement sur le compte de l’automobiliste. Les portiques seront installés à l’endroit-même où se trouvaient les barrières. Si la Sanef reçoit l’agrément de l’État, ces portiques pourraient être fonctionnels d’ici la fin 2021.

 

Résultat de recherche d'images pour "sangsues"

 

Résultat de recherche d'images pour "sapn logo"