Que les choses soient claires:

L'Etoile de Normandie va continuer à défendre l'intérêt général normand pendant la campagne des élections présidentielles qui a commencé officiellement depuis le 1er février 2017 pour ce qui concerne le contrôle par le CSA du temps de parole publique des uns et des autres dans les médias. Nous allons prochainement envoyer à tous les candidats une note résumant nos préoccupations normandes en deux questions:

1) Quelle est votre réflexion sur l'organisation territoriale de la république française? Faut-il poursuivre et approfondir la décentralisation pour aller vers une véritable régionalisation démocratique ou s'en tenir au cadre existant?

2) Quelle est votre réflexion sur l'avenir de l'économie maritime en France sachant que la Normandie est l'une des toutes premières régions françaises dans ce domaine qui pourrait être stratégique au XXIe siècle?

7764421297_jean-luc-melenchon

Sur le premier point, il est à craindre que Jean-Luc Mélenchon, le candidat qui ne cache pas son admiration pour Robespierre se soit réellement penché avec intérêt sur la question: assumant l'héritage jacobin de la Révolution française on ne lui demandera pas de faire une synthèse impossible avec nos positions girondines et régionalistes... Et pourtant, il y aurait un lien fructueux à faire, en terme de mise en oeuvre des politiques publiques, entre la question régionale et la question de l'économie maritime.

Car sur le second point, essentiel à nos yeux pour l'avenir de notre Normandie, il faut bien admettre, en toute objectivité, que depuis plus d'un an, voire davantage, Jean- Luc Mélenchon est authentiquement le candidat de l'économie maritime française au point qu'il fut, jusqu'à la... semaine dernière, le seul à en parler régulièrement, de façon précise et informée, dans le débat public national.

Quelles sont les deux principales idées avancées par Jean-Luc Mélenchon au sujet de l'économie "bleue"?

1° La France est une grande puissance maritime mondiale qui s'ignore: nous possédons avec nos territoires d'outremer et les zones économiques exclusives qu'ils génèrent, le second domaine maritime mondial. Ayant fait l'objet d'une extension récente, il pourrait être, à terme, le premier du Monde, détrônant les USA de leur première place (Le Royaume-uni étant actuellement à la 3ème place).

http://www.lejdd.fr/International/Augmentation-du-domaine-maritime-de-la-France-754971

zee-france1

La surface maritime de l'outremer français donne, d'emblée, à notre pays un statut de grande puissance qui pourrait nous débarasser du discours d'impuissance sur la France devenue une "puissance moyenne" engluée dans une Union européenne rendue ectoplasmique en l'absence d'un projet politique clairement défini et d'une vision du monde plus ambitieuse que l'actuel "esprit" de boutique néo-libéral.

Mais il faudrait pour cela que la Marine Nationale soit en l'état de protéger ce domaine maritime, notamment ses sanctuaires de bio-diversité, contre le pillage de la sur-pêche. Malheureusement, la réduction des crédits militaires a mis à mal les capacités opérationnelles de la Marine Nationale dans sa mission de patrouille océanique et de protection des routes maritimes contre la piraterie en privilégiant les missions de projection du groupe aéronaval vers des théâtres d'opération militaires (OPEX).

Lire, à ce sujet, un récent rapport sénatorial qui s'en inquiète:

http://www.senat.fr/rap/a16-142-6/a16-142-62.html

Plus inquiétantes encore, sont les inquiétudes de l'Amiral Rogel sur les conséquences de l'actuelle sur-activité de la Marine Nationale avec des budgets constants et des moyens techniques vieillissants: lire, notamment ci-dessous, les propos de l'amiral sur l'état de la flotte des avisos et des patrouilleurs... du côté de Cherbourg et la fin de l'intervention de l'amiral Rogel devant les députés de l'Assemblée Nationale quant aux conséquences concrètes d'avoir en charge le second plus grand domaine maritime du Monde!

bart-20150130

http://www.opex360.com/2015/10/22/marine-nationale-des-ruptures-temporaires-de-capacite-qui-risquent-de-devenir-definitive/

2° L'idée de Jean-Luc Mélenchon serait d'exploiter scientifiquement et raisonnablement les ressources de ce domaine pour créer les réponses techniques et industrielles françaises aux défis du changement climatique: dans l'ocean et dans les sous-sols marins, on trouve des sources d'énergies renouvelables, des substances minérales ou biologiques dont l'étude permettent déjà d'inventer des solutions techniques dans tous les domaines stratégiques de l'avenir.

L'université française a donc le potentiel d'être la première du Monde pour la recherche développement dans le domaine des technologies bio-marines ou dans l'élaboration des énergies marines renouvelables

L'université de Caen sur la recherche fondamentale ou de développement sur les énergies marines ou les technologies bio-marines est déjà très en pointe sur le sujet. Tandis que l'université du Havre, en lien avec l'Ecole Nationale Supérieure Maritime, s'intéresse aux autres aspects de l'économie maritime mondiale.

Voir les liens suivants:

http://recherche.unicaen.fr/laboratoires/biologie-integrative-imagerie-sante-environnement/umr-7208-biologie-des-organismes-et-ecosystemes-aquatiques-borea--438552.kjsp?RH=1275393646451

http://www.unicaen.fr/crec/php/crec.php?url=pres&url2=1

https://fai.univ-lehavre.fr/?page_id=486

http://www.projet-devport.fr/

A cela, il faut ajouter que la Normandie dispose sur son littoral de l'un des tous premiers potentiels européens dans le domaine des énergies marines renouvelables, notamment, avec le potentiel hydrolien du Raz-Blanchard.

339

Sauf que la mise en oeuvre concrète de ce potentiel est à la peine pour des raisons de pilotage industriel plutôt fluctuant, à la merci de choix financiers lointains, faute d'une prise en main ferme de la part des autorités publiques nationales et régionales. C'est la raison pour laquelle Jean-Luc Mélenchon propose la création d'un Commissariat aux Energies Renouvelables à l'instar du CEA pour l'énergie nucléaire.

Car quand on laisse notre avenir aux Américains de General Electrics, ça donne ça:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/manche/nord-cotentin/raz-blanchard-engie-abandonne-son-projet-ferme-hydrolienne-1170451.html

"Des sources proches du dossier ont également confirmé l'information selon laquelle GE a décidé d'arrêter le développement de sa turbine hydrolienne. Interrogé par l'AFP, le groupe américain n'a pas fait de commentaire."

Du côté de l'implantation des parcs d'éoliennes marines au large des côtes normandes, les difficultés s'accumulent faute d'avoir en France une culture suffisante de la maîtrise d'usage démocratique des grands projets d'infrastructures, quand il ne s'agit pas de poursuivre deux lièvres que tout oppose au large des plages du Débarquement:

Éoliennes en Mer Dieppe Le Tréport

http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/treport-76-modification-du-plan-eoliennes-mer-ne-satisfait-pas-pecheurs-1114347.html

http://dieppe-le-treport.eoliennes-mer.fr/la-concertation/les-ateliers-et-reunions/

Le projet de classer à l'UNESCO le site historique des plages du Débarquement de 1944 semble contredire le projet d'y établir au large un parc éolien de 71 machines: on ne pourra pas faire les deux. Il faudra choisir.

fotolia_les_plages_du_debarquement

http://www.lagazettedescommunes.com/169366/plages-du-debarquement-classement-unesco-vs-projet-eolien-offshore/

http://normandie.canalblog.com/archives/2016/01/14/33210463.html

On voit donc que face au réel avec toutes ses complexités et ses contradictions, il manque une vision globale des choses et une volonté politique ferme pour mettre en oeuvre le potentiel normand des énergies marines renouvelables.


 Conclusion de Florestan:

Si la curiosité intellectuelle sincère de Jean-Luc Mélenchon pour le fabuleux potentiel d'avenir que recèle l'économie maritime pouvait aussi s'étendre à la question du grand commerce maritime, à la question du génie naval, à celle hautement stratégique du réseau mondial des câbles sous-marins où la France dispose d'une position technique centrale clef, s'il pouvait enfin s'intéresser aux implications concrètes de la question régionale dans le pilotage de l'économie maritime nationale, alors le candidat Mélenchon serait le candidat idéal pour défendre les intérêts de l'économie maritime normande qui dispose déjà des atouts pour nous permettre d'affronter les défis du changement climatique tout en créant de nombreux emplois à haute qualification.

Jean-Luc Mélenchon s'intéresse à la mer. Donc les autres s'y intéressent aussi!

Enfin et tant mieux! (source: Ouest-France 02/02/17)

Hamon Mélenchon marins

Tout cela va donc dans le bon sens... quand l'un pompe sur l'autre pour faire avancer le bateau dans la bonne direction!

Mais il reste à convaincre Mélenchon le "jacobin" qu'une régionalisation démocratique et républicaine pourrait décupler les initiatives et renforcer les projets de l'économie maritime nationale avec de nouvelles décentralisations de matière grise, de commandement et de financements vers les régions maritimes françaises. La Normandie pourrait bénéficier de certaines décentralisations à l'instar de la Bretagne et de Brest qui ont obtenu l'implantation du siège national de l'IFREMER: le pilotage des EMR françaises pourrait être fait depuis la Normandie par exemple...

Jean-Luc Mélenchon porte, actuellement dans le débat public, la vision la plus stimulante pour l'avenir de la France. Il lui reste à décourvrir que sa vision ne pourrait que s'enrichir avec l'apport d'une réflexion régionale authentique, à l'instar d'un... Michel Rocard qui affirmait en 1966 lors d'un congrès du PSU qu'il fallait "décoloniser la province"!

Pour mémoire, au sujet d'un Jean-Luc Mélenchon parfois fâché (provisoirement?) avec l'idée de région:

http://normandie.canalblog.com/archives/2013/11/29/28540608.html

Pour connaître la réflexion de Jean-Luc Mélenchon sur le potentiel français en matière d'économie maritime, consulter les liens suivants:

- Introduction : "La France, puissance maritime qui s’ignore" (article dans la revue IRIS)

http://melenchon.fr/2014/11/05/la-france-puissance-maritime-qui-signore/

- Le projet "Plan mer pour la France" de JL Mélenchon pour les présidentiels 2017 :

https://d3n8a8pro7vhmx.cloudfront.net/plp/pages/63/attachments/original/1455044224/Plan_Mer_jlm_2017.pdf?1455044224

- Assises écosocialistes pour la mer à Toulon:

http://www.jean-luc-melenchon.fr/arguments/assises-ecosocialistes-pour-la-mer/

- Sur le bradage d'ALCATEL et le câblage sous-marin qui conditionne une grande partie de nos communications avec le reste du monde:

http://melenchon.fr/2015/04/16/alcatel-plus-de-quatre-ans-davertissements/

- "La mer ? Hollande s’en fout et perd 500 millions":

http://melenchon.fr/2016/10/03/la-mer-hollande-sen-fout-et-perd-500-millions/

- Sur les chantiers navals de Saint-Nazaire : "La braderie continue"

http://melenchon.fr/2017/01/23/la-braderie-continue/

- "Énergie : les bradeurs détruisent les capacités des Français"

http://melenchon.fr/2016/09/23/energie-bradeurs-detruisent-capacites-francais/

- Vidéos conférences sur la mer avec Jean- Luc Mélenchon :


* http://melenchon.fr/2016/05/03/mer-a-gout-futur/
*http://melenchon.fr/2016/11/24/a-tele-7-leconomie-de-mer-invite-jean-marie-biette/
* http://melenchon.fr/2016/03/16/conference-sur-la-mer/
* http://melenchon.fr/2016/05/03/mer-a-gout-futur/

- Sur l’Outre-mer :

http://melenchon.fr/2017/01/05/loutre-mer-comme-station-dengraissement-fiscal/