L'Etoile de Normandie vous fait part de l'alerte suivante transmise par nos amis de l'association Dreknor de Carentan: un projet de créer, sur les îles Saint-Marcouf, une réserve naturelle ornithologique totalement fermée à tout être humain n'étant pas ornithologue est en préparation par les services de la DREAL de la préfecture de Normandie.

Le problème c'est que les services de l'Etat n'ont qu'une vision ornithologique et naturaliste des deux îles de l'archipel des Saint Marcouf faute de savoir peut-être où elles se trouvent, d'en connaître la riche histoire humaine, faute, tout simplement d'y être allé...

En effet, les services de la DREAL semblent ignorer que l'île du Large (la plus grande des deux) possède un imposant patrimoine architectural militaire classé MH qui fait l'objet d'une patiente restauration par les bénévoles d'une association. Si l'arrêté "biotope" dont le texte définitif n'est pas encore... arrêté est accepté comme tel, il ne serait plus possible d'accéder au chantier de restauration du fort de l'île de Terre...

Lire ci-après, la réaction de nos amis de Dreknor:


 

SAUVEZ LE PATRIMOINE BATI !!!!

Cette île n'est pas que du patrimoine naturel, elle possède un fort, un patrimoine bâti, qui devrait être ouvert à la visite du public. Cette guerre n'est pas nouvelle, force est de voir le combat mené par les écologistes afin d'interdire l'accès du public pour la préservation des oiseaux ! Le patrimoine historique, ils s'en foutent !!! Les travaux de rénovation du bâtiment, entrepris depuis 10 ans par l'association des Amis de l'Ile Saint Marcouf, ils s'en foutent !!! Et l'Etat acquiesce !

LE PROJET : interdire l'accès à l'île...

Lire les articles :

Article 3
Dans le secteur des îles Saint-Marcouf défini à l’article 2 sont interdits :
-sur l'Île de Terre, l'accostage et le débarquement toute l'année, à l'exception des cas prévus à l'article 4 du présent arrêté.

Article 4
Dans le secteur des îles Saint-Marcouf défini à l’article 2, sont soumis à autorisation préalable du Préfet :
- sur l'Île de Terre, en tout temps, l'accostage et le débarquement à des fins d'études et de suivis scientifiques ;
- sur l'Île du Large, du 1er avril au 31 juillet, l'accostage et le débarquement à des fins d'études et de suivis scientifiques;

44602299_1653116278127045_5552046408984428544_o

L'avenir de l'île du Large se joue en ce moment. La DREAL Normandie - la direction régionale du Ministère de l’Environnement- a préparé un projet de texte réglementant la protection de l’île du Large, sous la forme d’un « arrêté de biotope ».


Ce projet durcit notablement les conditions d’accès, renforce ou instaure nombre d’interdictions nouvelles en s’appuyant sur un rapport technique et juridique dont certains points sont contestables.

Appliqué tel quel, il signerait l’arrêt de mort du projet de l’association, qui vise à rouvrir le site au public et en restaurer les constructions, désormais classées Monument Historique.

Une consultation publique a été lancée sur le site de la DREAL Normandie afin de recueillir l’avis des citoyens. Elle est accessible du 10 au 28 octobre inclus sur le site de la DREAL Normandie.

Informés tardivement de cette consultation, nous avons demandé sa prolongation afin de pouvoir rassembler les éléments scientifiques et juridiques de notre réponse.

Depuis 15 ans, nous défendons l’idée qu’il est possible de concilier nature et environnement sur l’île du Large.

Depuis le démarrage des travaux, en 2009, nous avons réussi à sauver des constructions essentielles sur l’île, puis à faire reconnaître son intérêt patrimonial avec un classement Monument Historique obtenu en un temps exceptionnellement court en 2017.

Nous avons également montré qu’il était possible de faire beaucoup avec peu de moyens, et que nous étions en mesure de lever des financements privés conséquents alors même que les financements publics se tarissent.

Nous avons relancé l’intérêt des élus locaux pour ce patrimoine local exceptionnel. Nombre d’entre eux, malgré des horizons politiques différents soutiennent aujourd’hui notre vision.

Ce projet d’arrêté de la DREAL est un élément déterminant de l’avenir de l’île du Large, aussi nous invitons tous celles et ceux qui soutiennent notre projet à exprimer leur point de vue, en évitant les excès qui desserviraient le propos.

Vous pouvez accéder à la consultation en suivant ce lien : http://www.normandie.developpement-durable.gouv.fr/projet-d…

Chaque contribution compte si nous voulons sauver ce site emblématique, faites-le savoir autour de vous : exprimez-vous et relayez largement. La consultation a été prolongée de ... 3 jours, soit jusqu'au 31 octobre 2018.