A partir du 5 avril 2019 va s'ouvrir au musée dit de "Normandie" situé dans l'enceinte du château ducal de Caen une exposition exceptionnelle par la richesse documentaire proposée aux yeux du public mais aussi par sa durée...

Une exposition exceptionnelle aussi par la sensibilité de son sujet puisqu'il s'agit d'exposer plus de 200 oeuvres, dessins, aquarelles, peintures, gravures, lithographies, photographies, relevés, plans et croquis du patrimoine architectural de la ville de Caen entre le début du XIXe siècle et les années 1950.

Cette exposition exceptionnelle sera proposée à la curiosité du public jusqu'en 2020: nous saluons ce choix parce qu'il s'agit de montrer, enfin! aux Caennais, aux Normands ainsi qu'aux touristes étrangers en visite chez nous que Caen fut un trésor d'art et d'architecture, que ce patrimoine a failli disparaître totalement entre le 6 juin et le 22 juillet 1944 mais qu'une assez notable partie a pu être sauvegardée, malgré la grande opération de rénovation radicale d'une Reconstruction qui ne fut pas à l'identique (sauf pour les monuments bénéficiant du classement MH).

En revanche, la majeure part du fonds d'archives, de documents et d'images a pu être sauvegardée des bombardements de la Libération: sa richesse exceptionnelle nous permet de reconstituer en images la ville disparue connue, pour lors, que par quelques historiens érudits et curieux.

Nous espérons que le grand public caennais ira voir cette exposition massivement car le choc de nostalgie risque d'être grand: on salue, en conséquence, le courage des organisateurs car la nostalgie n'a pas bonne presse en ce moment...

En effet, il est à parier que nombre de visiteurs seront émerveillés par la ville de Caen disparue qui était si belle autrefois avec, espérons-le, une conséquence: aiguiser le regard et la lucidité des citoyens pour exiger des autorités publiques, à commencer par un Achitecte des Bâtiments de France notoirement incompétent sur la place caennaise, qu'elles protègent et sauvegardent réellement le patrimoine architectural rescapé de 1944 mais aussi celui de la Reconstruction de la voracité foncière et financière de promoteurs immobiliers qui manquent cruellement d'imagination ou de la plus nécessaire curiosité intellectuelle pour le patrimoine urbain d'une ville qui ne date pas seulement d'il y a 75 ans...

On espère que les promoteurs immobiliers auront l'obligation de visiter cette exposition avec toutes les explications nécessaires pour encore avoir le droit de creuser un trou dans le centre-ville de Caen!

Mais, plus sérieusement, nous espérons que cette exposition qui fera événement va pouvoir enfin faire comprendre aux élus caennais qu'ils sont assis sur un trésor: le patrimoine architectural et artistique de leur ville pour faire venir les visiteurs dans le centre-ville mais aussi pour réconcilier les Caennais avec une ville dont ils ne connaissent qu'assez peu l'histoire entre 1944 et 1066.

En conséquence, nous espérons que cette exposition puisse servir de préfiguration à un "centre d'interprétation du patrimoine" pérenne qui est une obligation du label "ville d'art et d'histoire", voire,  à la résurrection d'un musée d'art et d'histoire de la ville de Caen qui existait avant la guerre (c'était le musée de la société des "Antiquaires de Normandie" autrefois situé rue de Bras)...

caenenimages1

caenenimages2

Bref! Nous espérons, à l'occasion de cette exposition événement, une grande prise de conscience collective de l'importance du patrimoine urbain caennais et que sa valorisation ne doit pas se limiter aux seules réalités virtuelles entrevues dans une paire de lunettes numériques! C'est un enjeu collectif, politique essentiel.

C'est, enfin et surtout, la solution pour sortir de façon durable le centre-ville de Caen de son marasme actuel en terme d'attractivité économique et commercial avec cet objectif d'embellir, à nouveau, une ville autrefois si belle  mais qui s'est, hélas, bien enlaidie avec les entreprises de ceux qui, cyniquement, pensent que la beauté coûte trop chère et qu'elle est incompatible avec le... progrès et la modernité!