Comme d'habitude, la rédaction de l'Etoile de Normandie publie la dernière chronique normande proposée par Gilles Mauger dans les pages de l'Eveil de Pont-Audemer (21 mars 2019):

J’AIME A REVOIR MA NORMANDIE chronqiue de Gilles Mauger pour l'Eveil de Pont Audemer


COMME DISAIT MA GRAND MERE

Si y en a qu’eun, i deit ête bé. S’il y en a qu’un, il doit être beau. Se dit d’une femme obèse qui semble être enceinte de jumeaux.

VOCABULAIRE NORMAND

S’argréer, se remettre d’une maladie. Origine scandinave greida, arranger, préparer.

DO YOU SPEAK NORMAN ? Yes you do but you don’t know it.

To apply, appliquer, mettre, a pour origine normande applier.

EUNE TITE HISTOUERE

cover-r4x3w1000-5795df01ef0ab-helicoptere-entierement-realise-en-carbone-de-bhr

Baptême

_ Boujou Maîte Jean, cha va ti byin anhuit ?

_ Pin pus mal man Nono. No sent la définition d’l’hivé. Les osiaux cantent autant couomme autant mais qu’y a eun ryon d’solé. Les crapiaos ont c’menché leu viage d’amou vers les mares. La nit, cha saote à l’opposé du sens contraire, su les rades. No va bétot poveir c’mencher à parer les poummiers. Pis tei, cha va ti couomme tu veus ?

_ Cha vavote. Est vrai qu’cha sent eul renouveau. Ch’est plaisant. Pis eudpusse no est oco euddans les jous gras, les douillons pis les carêmes prenants. A çu propos l’gars Néric pis mei j’avons été à la feire à Bondeville, cause qu’y avait des baptèmes d’hélicotère. No volait veir cha pis seurtout la téite des baptêmés. Pas ?

_ T’as fait tan baptême dans chette mécanique volante ?

_ Nan. Pin mei. Y a pin la risque. D’jà d’eun j’sieus malaise su eune taupinière alors vos veyez pin l’bazar euddans eune mécanique pareille. Mais l’Néric, li, il a osé. Faot vos dire qu’il était pin dans s’n état ordinaire.

De fait, no était rarrivé deusses heus pusse tôt, à l’entreye d’la r’leveye. No avait fai l’tou des cotins pis des étas. No avait fait du tir à la carabeine pis j’avais gangné deus botelles eud vin blanc picorant. Et çu gobier d’Néric, un grind nounour qu’était bétot pusse gras qu’li. No était ryin embaraché aveu touot cha. Pou pin avei à carrier les botelles, la r’leveye durant, no les a bues en maquant queuques nourolles. L’Néric qu’avait d’jà bié bésaillé à midi, d’ce coup de temps-là, il avait san plumet. I volait pin quitter san nounour et i marchait couomme eun quien qui s’en va à la messe. I terbuquait touos les chinq pas. Pis y avait du monde autant couomme autant. Vos veyez si ch’était amain. A coup, veilà t’i pin qu’il li prend la hâte de passer san baptême d’hélicotère. Vos l’connaichez. Pas ? Quanqu’il a queuque chaose euddans la téite, il l’a pin au cu. Pin meyen d’y faire ravirer.

Nos v’là donc à écouter au drié du monde. L’Néric toujou aveu san Nounour. Quanqu’san tour est v’nu, man Néric i volait bié s’juquer euddans l’bazar mais i volait pin quitter san nounour. L’cacheu d’l’hélicotère a été cotraint d’s’amonter. Il‘tait rouoge couomme eun cô qu’arvient d’glaner. De c’t’affai-là, j’ons rhérité du monstre et les veilà s’évolant.

Oui mais ches mecaniques-là, Cha amonte, cha d’chend, chat torne, cha vire, cha plonge pis cha s’ardrèche. Y a méime des coups qu’cha arcule. Quanqu’l’hélicotère s’a posé, l’Néric il avait eune drôle de coleur. Un melt de gris pis de ganne verdissant. No sentait qu’il était mal à s’n aise. Le v’là parti tout galopant drié eun cotin. Quanqu’il a ar’vindu il avait ar’prins des coleurs. I rétait mius. Méime qu’i disait qu’l’hélicotère cha l’avait eun brin foncé. I s’a donc maqué eune andoulette aveu des freites pis un douillon. Eul touot raide byin arrousé aveu du chide. L’hélicotère cha déssèque, cha parait pin couommme cha.

Eul seir vindu , il avait quand méime les gambes en tétène et i s’sentait pin byin allant. Donc j’nous sommes ranichés touos les treis.

_ Bah dites ! Vos vos annuyez pin. Il a dû byin arposer.

_ Oui mais ! Ya sa mintié qu’était pin cotente car i volait pin quitter san nounour pou s’liter. D’ce coup de temps-là, il a couoché su’l’canapé à l’hôtel du cu torné.

Qui qu’i dit ?

Définition : fin ; Canter : chanter ; Viage : voyage ; A l’opposé du sens contraire : dans tous les sens ; Parer : tailler ; Carêmes prenants : crêpes ; Feire : foire ; De fait : en fait ; Entreye d’la r’leveye : début d’après-midi ; Etas : stands ; Picorant : pétillant ; Bésaillé : bu ; Couomme eun quien qui s’en va à la messe : de travers ; Amain : pratique ; Ravirer : changer d’avis ; Ecouter au drié du monde : faire la queue ; Cacheu : pilote ; S’amonter : se mettre en colère ; Melt : mélange ; Ganne : jaune ; Foncé : creusé ; Desséquer : dessécher ; Ranichés : Rentrés à la maison ; S’liter : se mettre au lit ;