L'Etoile de Normandie publie l'intégralité du communiqué de la région suite à la dernière séance plénière du conseil régional de Normandie, lundi 14 octobre 2019 à Rouen...

Retour sur l'Assemblée plénière de la Région Normandie

Le 15 Octobre 2019

Une assemblée plénière de la Région Normandie s’est tenue lundi 14 octobre 2019, au Conseil Régional à Rouen, sous la présidence d’Hervé Morin.

index

Aide exceptionnelle destinée aux exploitations agricoles impactées par l’incendie de l’usine LUBRIZOL

Une aide exceptionnelle a été votée en faveur des exploitations agricoles et piscicoles impactées par l’incendie de l’usine LUBRIZOL à Rouen classée SEVESO seuil haut. Il s’agit d’une avance remboursable plafonnée à 10 000 euros par exploitation concernée par les retombées de suies consécutives à un panache de fumée. La Région apporte son soutien aux agriculteurs et pisciculteurs qui rencontrent des difficultés (perte de chiffres d’affaire, surcoût de destruction), compte-tenu de l’application des mesures de restriction de mise sur le marché du lait, des œufs, du miel et des poissons d’élevage et également des restrictions des activités agricoles. Ce dispositif d’aide sera ouvert du 15 octobre au 29 novembre 2019. La zone définie par les arrêtés préfectoraux du 28 septembre puis du 02 octobre, couvre 112 communes soit 19 % du département de Seine-Maritime.

Demander l'aide régionale 


Voir le débat pendant l'Assemblée plénière

La stratégie de l’orientation et de l’information métiers

La stratégie régionale a été élaborée sur la base des échanges qui se sont tenus lors des assises de l’orientation et des réunions partenariales organisées dans le cadre du « Pacte régional des innovations ».

Elle se décline en 6 axes opérationnels :

  • Axe 1 : Mettre en place une offre de service pour tous les publics
  • Axe 2 : Informer, communiquer, promouvoir et valoriser les métiers et les formations
  • Axe 3 : Accompagner les acteurs de l’orientation, les équipes éducatives et les familles
  • Axe 4 : Renforcer le lien entre les acteurs de l’économie et les territoires
  • Axe 5 : Lutter contre le décrochage scolaire
  • Axe 6 : Créer une agence régionale de l’orientation et des métiers

A compter du  1er janvier 2020, l’agence régionale de l’orientation et des métiers mettra en œuvre dans une structure unique les compétences aujourd’hui assurées par la Région et différentes structures du territoire. Elle sera également le cadre d’une expérimentation destinée, au travers de postes de coordonnateurs et coordonnatrices territoriaux, à agir au plus près des territoires.

Orientations budgétaires 2020 : Le cap fixé en début de mandat est maintenu

Le cap fixé en début de mandat est maintenu et se traduit ainsi dans les orientations budgétaires 2020 :

  • Avec 1,19 milliard d’euros, l’évolution des dépenses de fonctionnement est maîtrisée malgré 80 % des dépenses à taux contraint. L’année 2020 sera marquée par des changements de périmètre important des dépenses d’intervention :
    •    la prise en charge de la compétence des trains Intercités ;
    •    la montée en puissance du Pacte Régional d’Investissement dans les compétences (PRIC), vaste programme de formation professionnelle d’un montant de 337 millions d’euros sur 2019-2022, qui se traduit par des dépenses supplémentaires en 2020 de 79 millions d’euros ;
    •    la perte d’une partie de la compétence apprentissage.
  • Conformément aux engagements pris, le niveau d’investissement se situera à un niveau jamais égalé, à hauteur de 850 millions d’euros dont près de la moitié pour la poursuite de l’achat des trains Intercités.

Les deux derniers piliers de la stratégie financière élaborée par la Région seront respectés également. A 202 millions d’euros, l’épargne brute demeura au-dessus du plancher fixé en début de mandat à 200 millions d’euros.

 Un nouveau dispositif pour accompagner les étudiants ayant un projet d'entreprise « Deep Tech »

Ce nouveau dispositif d’aides aux stages d’étudiants est destiné à favoriser l’accompagnement de jeunes dans le cadre de leurs projets de créations d’entreprises très innovantes technologiquement. Ces projets pourront notamment relever des domaines suivants : Intelligence artificielle ; Big data ; Biotech et Medtech; Internet des objets; Capteurs, et robotique; Blockchain; Réalité augmentée et virtuelle; Nouveaux matériaux & Nanotechnologies.

Transports ferroviaires : La gamme tarifaire TEMPO valable jusqu’à Paris à partir du 1er janvier 2020

En 2020, la gamme TEMPO, valable depuis janvier 2018, n’est pas modifiée mais s’enrichit de nouveaux produits dont le périmètre est étendu vers Paris :

  • La carte régionale ATOUMOD sera valable en Normandie et vers Paris pour les plus et moins de 26 ans ;
  • Le billet Tempo plein tarif régional sera étendu jusqu’à Paris ; 
  • L’abonnement régional tout public vers Paris remplacera l’abonnement national Forfait/Optiforfait. (maintien d’un abonnement TEMPO +/- 26 ans pour voyager régulièrement en Normandie) ; la possibilité d’un abonnement combiné avec le pass Navigo vers Paris est maintenue au même tarif qu’actuellement pour la formule mensuelle, et moins onéreuse avec la formule annuelle ; 
  • Des abonnements moins chers que les abonnements nationaux actuels seront proposés de bout en bout vers Paris.

Pour en savoir plus, télécharger le communiqué de presse.

Pour revoir l'intégralité de la séance, voir la captation son-vidéo proposée sur Youtube:

Partie 1: https://www.youtube.com/watch?v=wr9IXMvIItw

Partie 2: https://www.youtube.com/watch?v=quxv28cgtWw


Voir aussi la liste des ajustements apportés aux horaires des trains après la concertation avec les associations des usagers:

https://www.normandie.fr/la-region-et-sncf-apportent-de-nouveaux-ajustements-au-plan-transport-2020?utm_source=Sarbacane&utm_medium=email&utm_campaign=Normandirect%20n%C2%B0%20153

La Région et SNCF apportent de nouveaux ajustements au Plan transport 2020

Le 11 Octobre 2019

Afin de répondre au mieux aux besoins des voyageurs identifiés lors des dernières rencontres avec les associations, ces dernières semaines, la Région Normandie et SNCF ont décidé d’ajuster le projet de Plan de transport ferroviaire 2020.

Un Plan de transport ferroviaire 2020 co-construit avec les Normands

Pour mémoire, le projet de Plan de transport ferroviaire 2020 a été élaboré sur la base des échanges qui se sont tenus lors des Etats généraux de la mobilité. Lancés en novembre 2018 par la Région, ces derniers avaient pour objectif de proposer aux élus locaux, à tous les opérateurs en lien avec la mobilité et plus globalement, à tous les Normands, une période d’échanges et de concertation afin de préparer la mise en œuvre du nouveau système des mobilités en Normandie en 2020.

Le nouveau plan de transport ferroviaire passe notamment par une refonte des horaires qui s'appuie sur des études et en particulier sur l’étude Normandoscopie, menée par SNCF, Keolis et Kisio Analysis. Cette dernière permet une approche innovante et pragmatique des déplacements à travers l’analyse de toutes les mobilités de et vers la Normandie (données INSEE, enquête auprès des Normands, analyse des données billettiques et de plus de 2 millions de traces mobile...)

Le projet de Plan de transport ferroviaire 2020 entend ainsi proposer une offre plus lisible, permanente et récurrente toute la journée, en limitant les trous de dessertes comme il en existait jusqu’à aujourd’hui. Cette nouvelle offre permet également un accroissement de l’amplitude horaire, particulièrement visible sur les grandes lignes normandes qui vont profiter de davantage de trains et d’horaires élargis.

Consultation des syndicats d'usagers 

Le projet de nouvelle grille horaire pour 2020 a été présenté à la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT) dès le mois d’avril 2019 afin de prendre en compte les remarques des associations de voyageurs. Ces horaires ont ensuite été mis en ligne le 23 juillet afin que les voyageurs puissent en prendre connaissance avant leur mise en place le 15 décembre 2019.

Les retours des voyageurs ont été pris très au sérieux par la Région et SNCF qui ont notamment organisé, 13 rencontres avec les associations et les élus du territoire depuis le début du mois de juillet. 5 autres rencontres sont prévues dans les semaines à venir.

A ce jour, 361 personnes ou associations ont fait parvenir des remarques à la Région ou SNCF portant sur une soixantaine de sujets. Toutes ces remarques ont été étudiées ou sont en cours d’étude.

Les principaux ajustements

Le Havre :

  • Le premier train du matin au départ du Havre est décalé pour permettre un départ moins matinal, à 5h20 (la grille initiale prévoyait 5h02 pour 2020), permettant une arrivée à Rouen à 6h15 (au lieu de 5h53) et à Paris à 7h39, soit identique à 2019.
  • Par ailleurs, un train a été ajouté en provenance de Rouen le matin, partant à 6h34 et arrivant au Havre à 7h39. Ce changement permet au Havre de bénéficier de 19 trains par jour depuis Rouen, à l’identique de 2019 et comblera un trou de desserte en période de pointe du matin (7h08-8h23) au Havre.

 Les Havrais bénéficieront ainsi de 22 allers et 19 retours par jour vers Rouen en 2020 (+3 allers par rapport à 2019) et de 14 allers et 12 retours par jour vers Paris (+1 aller /-1 retour) dont 3 allers (puis 2 à partir de juillet 2020) et 4 retours sans arrêt à Bréauté et Yvetot. Le nombre de liaisons entre Le Havre et Paris devrait, par ailleurs, augmenter à partir de septembre 2020

Rouen :

  • Le décalage du premier train au départ du Havre évoqué ci-dessus (passage à Rouen à 6h15) permettra également aux voyageurs empruntant ce train à Rouen de profiter d’un départ moins matinal pour une arrivée à Paris à l’identique d’aujourd’hui
  • Un car sera aussi mis en place pour Pavilly et Barentin permettant la correspondance avec ce train du matin.
  • Dans le sens inverse, le premier train Paris-Rouen a été décalé pour permettre aux voyageurs (public scolaire notamment) un départ moins matinal : il partira de Paris à 5h46 (la grille initiale prévoyait 5h34 pour 2020) et arrivera à Rouen à 7h20 (au lieu de 7h04).

34 allers et 30 retours seront ainsi proposés chaque jour vers Paris en 2020 soit 7 allers et 3 retours supplémentaires par rapport à 2019.

Dieppe :

Le premier train du matin au départ de Dieppe est avancé à 5h23 pour une arrivée à Rouen à 6h05 offrant ainsi, à l’identique d’aujourd’hui, aux voyageurs la possibilité d’arriver à Paris avant 8h, grâce au train de 6h15 de Rouen arrivant à Paris à 7h39. La grille initiale pour 2020 ne le permettait pas car la première arrivée à Rouen depuis Dieppe était à 6h48.

Comme en 2019, les Dieppois bénéficieront ainsi de 15 allers et 16 retours par jour vers Rouen en 2020. En outre, un aller-retour Paris-Dieppe sans correspondance chaque week-end sera créé (aller le samedi matin, retour le dimanche soir de Paris vers Dieppe).

Caen :

La grille initiale pour 2020, prévoyait pour le premier train du matin un départ de Caen à 5h28 et une arrivée à Paris à 7h38. Ce premier train au départ de Caen sera finalement avancé à 4h56 et arrivera à Paris à 7h18, permettant une arrivée quasi-identique à 2019 (7h16).

17 allers et 17 retours seront proposés chaque jour vers Paris en 2020 soit 4 allers et 3 retours supplémentaires par rapport à 2019.

Cherbourg :

  • Un train Cherbourg-Caen est ajouté le matin, permettant d’arriver à Caen à 7h30 (départ 6h18). Ce changement permettra de conserver deux trains arrivant à Caen avant 8h, comme en 2019.
  • Par ailleurs, le 2ème train du matin partant de Caen pour Cherbourg est avancé à 6h53 pour une arrivée à 8h03 permettant de conserver un train arrivant à Cherbourg vers 8h (la grille initiale  pour 2020 prévoyait un départ à 7h24 pour une arrivée 8h36).

En 2020, 14 allers et 15 retours seront proposés chaque jour de Cherbourg vers Caen en 2020 et 9 allers/retours directs par jour de Paris vers Cherbourg  soit deux allers retours supplémentaires par rapport à 2019.

Bernay :

  • Initialement prévu à 6h12 pour 2020, le 1er  train du matin vers Paris est avancé, passant à Bernay à 5h42 pour une arrivée à Paris à 7h18 (au lieu de 7h38), très similaire à 2019 (arrivée à Paris à 7h16).
  • Dans le sens inverse, le train Paris-Cherbourg partant de Paris à 18h59 s’arrêtera à Bernay à 20h29 (cet arrêt n’était prévu dans la grille initiale pour 2020), améliorant ainsi la desserte de la ville en soirée.

10 allers retours par jour seront proposés vers Paris en 2020. 

Lisieux :

  • Initialement prévu à 5h54 pour 2020, le 1er train du matin passant à Lisieux vers Paris est avancé à 5h25, permettant une arrivée à Paris à 7h18 (au lieu de 7h38), très similaire à 2019 (7h16).
  • Dans le sens inverse, le train Paris-Cherbourg partant de Paris à 18h59 s’arrêtera à Lisieux à 20h48 améliorant la desserte de la ville en soirée. Cet arrêt n’était pas prévu dans la grille initiale prévue pour 2020.

10 allers et 9 retours par jour seront proposés depuis Lisieux vers Paris en 2020.

Coutances :

  • Le train Coutances-Caen de 8h34, qui avait disparu dans le projet initial pour 2020, est maintenu, pour une arrivée à Caen à 9h50. Ce maintien est permis par un retournement du train partant de Caen à 7h01 et dont le terminus s’effectuera donc à Coutances à 8h17 et non plus à Granville comme prévu initialement.

Les Coutançais pourront bénéficier de 13 allers et 12 retours par jour vers Caen en 2020, soit 5 allers et 4 retours supplémentaires par rapport à 2019.

Caen-Le Mans-Tours :

un train est ajouté  permettant d’arriver à Caen vers 7h depuis Argentan et desservant Saint Pierre en Auge. Un trajet Caen 5h58 – Alençon 7h07 est également à l’étude.

Paris-Granville :

Le nombre d’allers retours Paris-Granville restent identique par rapport à 2019. La plupart des trains arriveront désormais en gare de Montparnasse, plus pratique pour les voyageurs.

D’autres évolutions (modifications d’horaires et/ou ajouts de trains) sont encore à l’étude. Elles seront communiquées dans les prochaines semaines.Des rencontres clients sont, par ailleurs, organisées depuis fin septembre dans 20 gares.