C'était dans l'édition caennaise de Ouest-France datée du 8 octobre dernier... Pour une fois, la dernière page couleur du quotidien de l'Ouest ordinairement réservée aux Bretons heureux, laissait la place à un passionné de la carte postale originaire de Bellême, dans le Perche normand qui défend depuis des années la tradition (en perdition) d'écrire manuellement des cartes postales à ceux et celles qu'on aime.

Compte tenu de certaines réalités plutôt inquiétantes qui nous démontrent que le progrès devrait faire, parfois et sur certains sujets, une... petite pause, on pensera aux ravages de plus en plus scientifiquement documentés des écrans sur les capacités cognitives et mémorielles de nos enfants, M. Bernard Bouvet tient à transmettre aux plus jeunes, tel un écrivain public, cette compétence de base, essentielle, vitale, celle d'écrire lisiblement, correctement par soi-même avec sa main.

On notera enfin que cette initiative percheronne, ornaise venant du Sud rural normand pourrait aussi se délocaliser dans toutes les poches de la misère sociale notamment urbaine où les difficultés scolaires enferment les enfants socialement et, osons-le dire, spirituellement défavorisés: on rappelera enfin, que le taux d'illettrisme en Normandie reste, hélas, supérieur à la moyenne nationale.

COUP DE COEUR DE L'ETOILE DE NORMANDIE

écrirebellême2

ecrirebellême1