Nous en avons déjà parlé ici.

Samedi 14 décembre 2019, à partir de 16h45, une parade médiévale organisée avec le concours de nos amis du parc Ornavik et de compagnies de reconstitution historique va déambuler dans les rues de Caen entre l'abbaye-aux-Hommes et le château.

Cette opération, à l'initiative du comité du tourisme de la communauté urbaine de Caen, sera l'occasion de révéler la toute nouvelle mise en lumière des remparts du château depuis des mâts d'éclairage (un peu trop voyants à notre goût) placés au pied du château dans les allées du futur parc public arboré central qui est en cours de réalisation.

Par principe, on se réjouira de cette initiative qui met, enfin, à l'honneur l'histoire normande de la ville de Caen qui célèbre ainsi son célèbre fondateur. De même, l'idée de créer une tradition annuelle de célébration caennaise de la mémoire de Guillaume Le conquérant est excellente...

Mais, il faudrait, à terme, choisir une date plus significative et plus en lien avec l'histoire de la Normandie, de Caen et de Guillaume Le Conquérant sans oublier sa moitié, Mathilde de Flandre car le 14 décembre a été choisi en rapport avec le calendrier d'avancement des travaux actuellement en cours au pied du château: ce n'est pas une date historique!

On pourrait donc proposer par exemple:

  • le 14 octobre 1066, date de la victoire d'Hastings
  • le 10 janvier, date de la Saint Guillaume au calendrier
  • le 14 mars, date de la Sainte Mathilde au calendrier

CaenSaintEtienneCharte

  • le 18 juin 1066, date de la dédicace de l'abbaye de la Sainte-Trinité (abbaye aux Dames, actuel siège du conseil régional de Normandie) et de l'abbaye Saint-Etienne (abbaye aux Hommes, actuel siège de l'hôtel-de-ville de Caen)

Une déambulation le 18 juin, compte tenu de la saison mais aussi du lien à faire, symboliquement, entre l'épopée médiévale de Guillaume et l'épopée de la Seconde guerre mondiale, aura notre préférence: la chose a d'ailleurs été réalisée en 2016 à l'occasion du 950ème anniversaire des dédicaces des deux grandes abbayes caennaises...

Nous serons, bien entendu, présents à cette déambulation afin de faire connaître notre projet de créer une statue publique dédiée à Guillaume et Mathilde à installer dans l'espace urbain du centre ville de Caen...

Car si cette belle idée de déambulation à la mémoire de Guillaume et Mathilde, d'une abbaye à l'autre, d'une tombe à l'autre, devait naître et subsister elle gagnerait en force et en signification si elle pouvait croiser sur son chemin, la statue représentant le couple fondateur de Caen dans sa ville.

Or le problème de savoir où mettre définitivement cette statue quand elle sera financée avec le concours de toutes les bonnes volontés normandes, demeure entier...

125248858

statue001-854x592


 

https://actu.fr/normandie/caen_14118/une-parade-medievale-dans-rues-caen-celebrer-guillaume-conquerant_29885270.html

Une parade médiévale dans les rues de Caen pour célébrer Guillaume le Conquérant avant Noël

C'est inédit à Caen (Calvados). Samedi 14 décembre 2019, on vous invite à assister à une parade médiévale mettant en scène le retour d'Angleterre de Guillaume le Conquérant.

Oyez, oyez, braves gens ! Le bon roi Guillaume est de retour en Normandie, ce samedi 14 décembre 2019, pour fêter avec son peuple la conquête de l’Angleterre. Une parade inédite dans les rues de Caen (Calvados) qui vaudra sans aucun doute le coup d’œil ! 

Un triomphe à la normande

À la fin de l’été 1066, Guillaume se lance à la conquête de l’Angleterre avec une flotte de 600 navires et 7000 soldats. Il débarque le 28 septembre dans la baie de Pevensey, dans le Sussex. Le 14 octobre, à Hastings, il remporte une victoire décisive sur son rival, Harold, dont l’armée était épuisée par les combats contre les Vikings, Le 25 décembre, celui qui n’était alors « que » duc de Normandie reçoit la couronne anglo-saxonne en l’abbaye de Westminster, à Londres. Le bâtard né à Falaise en 1028 devient le conquérant. 

C’est cette élévation au rang de monarque qu’on vous invite à fêter le samedi 14 décembre 2019, dans les rues de Caen. Un triomphe à la normande en quelques sortes, à l’image de ceux que s’offraient les empereurs romains en leur temps. Même s’il est aujourd’hui difficile de savoir si une telle parade a réellement eu lieu au XIe siècle, comme l’explique Pascale Crochemore, la directrice d’Ornavik, qui organise la reconstitution :

Nous n’en avons pas de trace, mais on peut penser que Guillaume a souhaité rencontrer son peuple dès son retour d’Angleterre.

Quoi qu’il en soit, un personnage historique de cette envergure, célébré des deux côtés de la Manche, valait bien ça ! 

En Angleterre, la bataille d’Hastings est organisée chaque année, un événement qui regroupe de nombreuses troupes de reconstituteurs pour se remémorer cette page importante de l’histoire.

Une première qui en appelle d’autres ?

Cette initiative originale, on la doit à Christian Sébire, le fondateur du parc historique d’Hérouville dédié à l’histoire des Vikings et des Normands. Une première dans la région qui s’inscrit dans l’offre événementielle « Normandie médiévale » développée par les offices de tourisme de Caen-la-mer, Bayeux Intercom et du Pays de Falaise

Elle prendra la forme d’une déambulation qui s’élancera de l’Abbaye-aux-Hommes vers 16h45, et passera par la place Fontette, la rue Écuyère, la place Malherbe, la place Bouchard et la rue Saint-Pierre, détaille Pascale Crochemore. 50 à 60 passionnés de reconstitution historique composeront cette parade et accompagneront le duc-roi et son épouse jusqu’au château ducal. 

Guillaume et Mathilde mèneront le cortège à dos de cheval, escortés par 26 soldats et autres personnages. Ils seront essentiellement incarnés par les membre de la Confrérie Normande, mais aussi par les bénévoles d’Ornavik et de la compagnie Dex Aie. Ces passionnés espèrent être récompensés de leur investissement par un public nombreux, mais pas seulement :

On aimerait surtout que cette manifestation devienne un rendez-vous régulier ! Nous réfléchissons à son développement, en augmentant le nombre de participants et en imaginant d’autres animations autour. 

Normandie médiévale de Coutances à Falaise


Fortes de leurs monuments emblématiques liés à la période médiévale, les villes de Falaise, Caen, Bayeux et Coutances développent une offre événementielle de fin d’année tout à la fois complémentaire, festive, et spectaculaire. Une stratégie voulue par les offices de tourisme des quatre cités qui s’associent pour la première fois pour la promotion de quatre animations qui marqueront le calendrier touristique cet hiver !
Chacun est aujourd’hui fin prêt pour mettre son événement de fin d’année en commun dans le cadre d’une action de communication collective.
– L’exposition-conte La Belle et la Bête jusqu’au 5 janvier, au Château Guillaume-le-Conquérant de Falaise ;
– Le spectacle La Cathédrale de Guillaume, jusqu’au 4 janvier, à Bayeux ;
– Le spectacle Les Fééries Coutançaises, du 14 au 30 décembre, sur la façade de la cathédrale de Coutances ;
– Et donc la parade Le retour de Guillaume le Conquérant, le 14 décembre, à Caen.


 

Commentaire de Florestan:

On espère que cette parade médiévale ne sera pas annulée comme le spectacle de rue prévu le 7 décembre dernier dans les rues de Caen en raison des manifestations sociales actuelles.

Car un affrontement entre un chevalier normand équipé de pied en cape avec un "black-block" tout de noir vêtu serait pour le moins... inégal !

(Pas sûr qu'on apprécie autant qu'ici les reconstitutions historiques du côté de la ... préfecture!)