Bien entendu, dans notre revue de presse normande hebdomadaire, nous ne pouvions pas le rater...

https://actu.fr/normandie/mondeville_14437/lagglo-caen-place-5-communes-dans-villes-lon-vit-mieux-france_30878386.html

Caen, 9e ville de France où l’on vit le mieux, loin devant Rouen

Le Journal du Dimanche a dévoilé, dimanche 19 janvier 2020, le classement des villes où il fait bon vivre. Et Caen (Calvados) est très bien classée.

A en croire le Journal du Dimanche, il fait plutôt bon vivre à Caen (Calvados). Dans son édition du dimanche 19 janvier 2020, le JDD a dévoilé le traditionnel classement des « villes et villages où l’on vit le mieux ». Et dans la colonne des villes de plus de 20 000 habitants, Caen apparaît en très bonne position.

Derrière Bordeaux

Caen fait mieux que Le Havre (14e) et surtout que Rouen qui ne figure pas dans ce palmarès. La cité du Calvados se classe juste derrière Avignon et Bordeaux, en neuvième position.

Caen et Le Havre sont les deux seules villes de Normandie à apparaître dans ce palmarès.

Dans la catégorie qui voit figurer Caen, c’est Annecy qui l’emporte devant Bayonne et La Rochelle. Ce classement national s’appuie sur 182 critères, eux-mêmes répartis en huit catégories : éducation, commerces et services, santé, transports, sports et loisirs, solidarité et qualité de vie. Les données de base sont fournies par l’Insee et des collectivités territoriales.

Le travail a été réalisé par l’association Villes et villages où il fait bon vivre, créée en 2017. « Les autres classements de ce genre ne comptent que 30 à 40 critères et ne concernent pas l’ensemble des communes », a ainsi expliqué son président, Thierry Saussez, au JDD. 34 881 communes ont ainsi été passées au peigne fin.

caen-il-fait-bon-vivre001-854x538

Ville étudiante, Caen est connue pour sa vie nocturne. (sic!)  (©MG/Côté Caen)

Maxence Gorregues

Voir aussi:

https://actu.fr/normandie/mondeville_14437/lagglo-caen-place-5-communes-dans-villes-lon-vit-mieux-france_30878386.html


Commentaires de Florestan:

1) Ce classement est particulièrement subjectif même si on ne doit pas contester le sérieux de cette enquête qui s'est effectuée sur un panel de communes et de critères beaucoup plus large que d'habitude. Mais on peut objectivement douter que le fait de boire sans soif sur une terrasse un jeudi soir jusqu'à une heure indue soit un critère qualitatif favorisant le "bon vivre" d'une ville: à Caen, il faudrait poser la question aux riverains de la rue Ecuyère ou du quai Vendeuvre pour savoir ce qu'ils en pensent! Pas sûr qu'il soit pertinent de copier servilement à Caen le modèle breton et rennais de la "rue-de-la-soif"!

2) Contrairement à Maxence Gorregues, on ne se laissera surtout pas tenter par les facilités intellectuelles du chauvinisme local ou municipal: on ne va pas ici claironner le succès caennais (qui, objectivement, équivaut à un : "peut mieux faire!") alors que le Havre fait moins bien et surtout, et ceci doit nous alerter, que Rouen, la métropole de notre région, est ABSENTE de ce palmarès des 50 villes de plus de 20000 habitants où il fait le plus "bon vivre" et dont les cinq premières sont, dans l'ordre: Annecy, Bayonne, La Rochelle, Angers et Le Mans...

Voir la vidéo suivante:

https://www.lejdd.fr/Societe/le-palmares-des-villes-ou-il-fait-bon-vivre-3943833

3) Cette absence rouennaise nous interpelle car la métropole de Rouen apparaissait récemment plutôt en bonne position dans un autre classement national sur le critère, plus précis et plus objectif, du rapport entre qualité et coût de la vie (prix du mètre carré, niveau des salaires, et taux de chômage). Sur la base de ces critères qui reflètent plus objectivement la réalité que de savoir si la vie nocturne est dynamique ou non, les grandes métropoles régionales dont la presse magazine nationale nous rebat les oreilles en permanence, obtiennent une mauvaise place en raison de l'augmentation vertigineuse des prix de l'immobilier.

Il est donc étrange que Rouen, pourtant très bien classée à l'aune de ce critère essentiel pour rendre compte de la réalité (Rouen est encore une grande ville où l'on habite là où on travaille), n'apparaisse pas dans ce nouveau classement national ayant, semble-t-il, des critères plus nombreux et une cohorte de communes étudiées plus large.

Une seule explication:

870x489_index

 Lire ci-après, une réponse à notre commentaire:

https://actu.fr/normandie/rouen_76540/palmares-villes-fait-bon-vivre-pourquoi-rouen-est-94e-apres-caen-havre_30912147.html