Draner, lecteur assidu de l'Etoile de Normandie et de toute la presse régionale et nationale et qui mesure pour nous l'intensité du reflet médiatique normand a déniché la pépite suivante... On partage sans réserve et notre fierté normande gonfle la voile de l'enthousiasme...

proxy-image

Normandie : la « normande » de Cherbourg -Miranda Merron- au prochain « Vent des Globes » :

« la plus normande des navigatrices britanniques »

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/emissions/jt-1920-haute-normandie

‘10’ après le début du JT de 12h du vendredi 28 Août 2020).

 

Le « Vent des Globes », départ le 8 Novembre 2020, tour du monde en solitaire et sans assistance,

Erwan de Miniac, interviewer de Miranda Merron :

« 25 ans que je navigue professionnellement et c’est quand même la course la plus mythique au monde »

Erwan : »et pour cela vous assumez votre ancrage normand puisque vous êtes installée dans la Manche avec un partenariat plus que jamais régional, finalement ? »

Miranda : « oui le projet « Campagne de France «  a toujours été basé en Normandie et puis le bateau « Campagne de France » existe depuis 2011 et là il y a la Manche et la région Normandie qui nous ont rejoint pour cette aventure qui est le Vent des Globes, donc c’est super parce que, d’une part, le projet a toujours été ancré ici, donc ça nous permet de montrer qu’il y a des choses qui se passent en Normandie, et d’autre part, je suis anglaise, je suis juste de l’autre côté de la Manche, donc vraiment du même pays finalement».

Erwan : « Pour vous, c’est le même pays » !

Miranda : « C’est le même pays, on partage un jardin magnifique qui est la Manche, je ne vois pas pourquoi il y a une frontière et, historiquement, on est très lié à la Normandie aussi. Donc je suis super contente que la Normandie, la région Normandie et la Manche nous ont rejoint d’abord pour montrer ce qui peut être fait en Normandie mais aussi parce que, normalement, étant non française je vais pouvoir communiquer à l’étranger aussi, donc j’espère ça attirera un peu plus l’attention ».

Erwan : «  Quel sera votre objectif pour le « Vent des Globes ? »

Miranda : « déjà difficile d’être sur la ligne de départ du « Vent des Globes », terminer le Vent des Globes en battant le temps de référence du bateau sur lequel je vais naviguer, il date de 2006, battre d’autres concurrents de la même génération de bateaux »….