01 juin 2018

PATRIMOINE: quand MACRON nous... BERN

C'est le caractère même d'une escroquerie que de nous promettre la conciliation presque magique des inconciliables selon les mécanismes mystérieux d'une dialectique subtile réservée aux seuls initiés symbolisée, par exemple, par cette expression devenue fameuse depuis un an: "Et en même temps..." Dernier exemple en date et non des moindres, la protection, l'entretien et la valorisation du patrimoine historique architectural culturel ou artistique de notre beau pays qui serait la première destination touristique mondiale... Alors... [Lire la suite]

27 mai 2018

A l'occasion du SALON du LIVRE de CAEN: Conférences sur le PATRIMOINE NORMAND

Ce ce week-end les 26 et 27 mai 2018 à Caen à l'occasion du salon du Livre de Caen "Epoque" qui a lieu sur la place Saint Sauveur, le nouveau service régional du partrimoine normand a programmé de très intéressantes conférences sur la richesse architecturale du patrimoine normand. On vous en présente ci-après le programme non sans partager avec vous  une certaine mauvaise humeur car le sage proverbe populaire se vérifie une fois de plus encore: "Ce sont les cordonniers qui sont les plus mal chaussés!" Mai 2017: vandalisme... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 mai 2018

ARASEMENT des barrages du SUD-MANCHE: une sottise écologique totale!

Où l'on reparle encore des méfaits d'un jacobinisme typiquement français qui est le propre d'une action "publique" centralisée, autoritaire, aveugle, idéaliste et donc manquant totalement de pragmatisme avec la complexité et la subtilité de la réalité avec, pour conséquence, celle d'une absurdité complète consistant à créer un risque naturel et à accroître une pollution des eaux... au nom de l'Environnement et de l'Ecologie! On a déjà vu dans l'Histoire ce type d'absurdités qui, souvent, confinent au tragique: défendre... [Lire la suite]
03 mai 2018

RECONSTRUCTION à l'identique de la MORA: avant la mise à l'eau, pataugeons dans un gai CLOCHEMERLE!

On a dit-on, les élus que les électeurs méritent... A Honfleur, ils ont Michel Lamarre pour maire et pour la mairie d'un port d'attache, on ne saurait trouver mieux qu'un Michel Lamarre. Sauf que tous les vrais marins savent qu'un bateau trop longtemps resté au port à son amarre finit par pourrir sur place sur sa "souille" si le bassin n'est pas maintenu à flot. Celui donc qui ne veut pas lâcher les amarres à la mairie de Honfleur (qui est comme un rocher à marée basse avec sa bernique définitivement collée desssus) qui, déjà,... [Lire la suite]
25 avril 2018

MORIN le girondin normand vs PHILIPPE le jacobin parisien: un bras de fer portuaire à coup de pales d'éoliennes?

L'affrontement semble total entre Hervé Morin le régional et Edouard Philippe le national... Entre le Girondin normand et le Jacobin parisien. http://www.paris-normandie.fr/region/herve-morin-le-girondin-pousse-un-nouveau-coup-de-gueule-contre-l-etat-FI12839804 C'est une présentation caricaturale et nous serions les premiers à la déplorer mais il faut bien constater l'affrontement des logiques politiques qui s'incarnent aussi dans des personnalités: Il faut avoir l'honnêteté de dire que c'est Edouard Philippe qui a commencé...... [Lire la suite]
19 avril 2018

Election sénatoriale partielle dans l'ORNE: SERVIR LA NORMANDIE AU LIEU DE S'EN SERVIR...

"Servir la Normandie au lieu de s'en servir"... Voilà un beau slogan que certains militants du régionalisme normand connaissent bien! Car c'est à l'aune de cet adage que l'on peut mesurer l'authenticité des engagements politiques officiellement observés en Normandie. Au premier chef, ce devoir moral de servir la Normandie au lieu de s'en servir pèse, par principe, sur le premier magistrat de la Normandie, heureusement réunifiée depuis le 1er janvier 2016, à savoir: Hervé Morin, président du conseil régional. On peut dire que... [Lire la suite]

13 avril 2018

Toujours fâchés avec la géographie normande! Le kiosque en ligne de la médiathèque de Caen la Mer et le Photomaton d'Angers...

Etant établi à Caen et n'ayant, hélas, que le quotidien breton Ouest-France pour me tenir informer de l'actualité quotidienne normande, sachant que le diffuseur Prestalys, connaissant de sérieuses difficultés financières, a cessé de porter les numéros papier du quotidien Paris-Normandie dans les rares points de vente où l'on pouvait le trouver dans l'agglomération caennaise, un ami lecteur de l'Etoile de Normandie m'a informé qu'il était possible de consulter gratuitement en ligne la presse quotidienne française sur le portail du... [Lire la suite]
10 avril 2018

M. MACRON va causer dans le poste à BERD'HUIS où l'instrumentalisation d'une carpette médiatique normande...

... pour faire reluire une paire de pompes présidentielles! http://www.leparisien.fr/politique/comment-berd-huis-se-prepare-a-accueillir-emmanuel-macron-10-04-2018-7656027.php Le président de la République se rend, jeudi, dans ce bourg de 1118 âmes, invité du 13 heures de TF1, délocalisé pour l’occasion. « Emmanuel Macron se rendra dans le Perche jeudi ! » C’est une petite radio, installée dans un coin du bar, qui crache la nouvelle, dans une indifférence relative. Il n’est pas encore 11 heures mais ils sont trois, accoudés au... [Lire la suite]
07 avril 2018

Taxer 1000 euros celles et ceux qui vomissent ROUEN: ici on est d'accord... avec Guy PESSIOT

Il y a pire que le chauvinisme, il y a l'anti-chauvinisme, à savoir: un dénigrement permanent, un goût sado-masochiste pour l'autoflagellation, pour la discrétion inhibée ou pour d'autres passions tristes comme médire ou maudire son voisin immédiat selon une antique rancune sans imagination à force d'être pratiquée au point d'en avoir perdu la raison. Rouen, pourquoi tant de haine? Si l'on est détesté ou détestable à force de détester peut-être est-ce le fait que les Rouennais, les Havrais ou les Caennais ne s'aiment pas assez et... [Lire la suite]
30 mars 2018

DEPARTEMENT DE L'ORNE: les chevaux ont leur avoine et les pauvres humains une... avoinée!

Démonstration est désormais faite qu'il y a plus de chevaux que d'hommes dans le département de l'Orne qui se prépare aussi au "grand remplacement": celui des pauvres (humains) par des chevaux! Lire cet article paru dans l'édition datée du 29 mars 2018 du quotidien breton Ouest-France, édition caennaise, pages "Normandie":